Le Journal des inscrits - 31 janvier 2015
Jour précédent
Par Felix-Culpa le 31/01/2015 à 19:56

Voces8 : "Bogoroditse Dyevo" extrait des Vèpres de Rachmaninov, opus 37


" Sing We and Chant It "
Composed by Thomas Morley (c.1557-1602) 
Performed by the Douglas Frank Chorale 

Sing we and chant it, while love doth grant it, 
Fa-la-la... 
Not long youth lasteth, and old age hasteth; 
Now is best leisure to take our pleasure. 
Fa-la-la... 

All things invite us now to delight us, 
Fa-la-la... 
Hence, care, be packing, no mirth be lacking; 
Let spare no treasure to live in pleasure. 
Fa-la-la... 



Voces8 : "Fire ! Fire !" madrigal de Thomas Morley



Voces8 : Sing Joyfully " de William Byrd (1540-1623)


Par Karedig le 31/01/2015 à 19:30

picture.php?strid=c1c7ccb27426b74ee71796

Par ernest le 31/01/2015 à 17:29

Mais je suis déjà parti..

 Donc GA est supposé dès demain ne plus accepter de nouveaux posts et bloquer les envois de messages, nous verrons bien :(. En fait non nous ne verrons rien et je vais faire l'effort (raisonnable désormais) de ne rien regarder également. Il est clair que c'est la condamnation annoncée du site et il sera bien malsain de scruter toute activité probable par ici. Tout autant qu'il est malsain d'ailleurs aujourd'hui de lire et traîner sur un JDI qui poste au bas mot pas plus de 5 à 7 articles par jour, contenu désormais bien pauvre à tout les niveaux (et je vous épargne mes plus amples détails). Et je souligne de nouveau au passage que ce sont toujours les mêmes personnes qui postent régulièrement du contenu intéressant, qui nous concerne et qui nous touche dans notre façon de concevoir et de mener nos vies.. comme ce sont toujours les mêmes personnes qui sont venu empoisonner la vie du site par des interventions qui ne sont pas dignes de gens civilisés, profitant de l'absence de modération et du manque de rigueur de l'association.

 GA se meurt et c'est une mort technique visiblement, c'est aussi une mort par abandon. Tout autre cause n'étant pas connue des GAiens, ni de la plupart des admins non plus d'ailleurs (dont j'ai fait parti mais ayant participé trés faiblement je l'avoue)  La raison donc est connue seule des vrais responsables de l'assoc, comme finalement toute entreprise, mais avec la spécificité du milieu gay en plus, ce qui clairement n'a pas arrangé pas les choses :)

GA se meurt comme on laisse un proche en fin de vie. Je suis parti déjà il y a un moment donc.. pas de regrets, j'ai espaçé les visites et n'ai gardé qu'une dernière belle image en me préparant comme on peut se préparer à un deuil.. ne pas revenir.. Mais avec un gros poids sur le coeur car il va falloir que je migre ailleurs; et que trouver un équivalent ailleurs qui veuille bien m'héberger pour accepter mes conditions de vie dissolue. Cela ne va pas être facile et ce n'est même pas question de liberté d'expression qu'il s'agit.

Enfin j'y laisse, et j'en suis sûr, des "amis que je n'ai jamais vu" ou trop peu, une première dans ma life. Je ne sais pas si ils auront les même comportements que dans la vraie vie on verra, mais je profite de cette petite mort et de ce post pour leur exprimer tout mon attachement et ma reconnaissance "in aeternum" 

Ainsi va la vie,  tendrement   Nest




Par aquatik le 31/01/2015 à 16:49

picture.php?strid=a0446c6799bf033ecbf1b2

Par ma-tata-hari le 31/01/2015 à 16:27


tumblr_ninivgxYA81sraya7o1_400.gif
Par Anatole le 31/01/2015 à 16:14

Je n'ai rien à dire, et je le dis.

Par jeanlucg31 le 31/01/2015 à 14:52

Direction de la video : SSION

A VISIONNER EH HD

http://perfumegenius.net/

Par RonanS le 31/01/2015 à 14:34

Adieu, GA.

Trois mois après la disparition de l’un de tes membres les plus populaires – comme un présage, un terrifiant coup de semonce, l’annonce d’une catastrophe -, tu nous quittes, toi aussi.

Heureusement, pauvre site, toi, tu as eu le temps de vieillir - j’ai toujours pensé que la raison d’être du vieillissement, qui altère les traits, le comportement, l’aptitude à la réalisation et à l’échange, était de nous faciliter le passage vers le néant, de le rendre presque nécessaire.

Ces derniers temps, tu ne te ressemblais plus ; tu étais devenu moche, le regard vide, le JDI sinistre, la voix faible et chevrotante, rien ne semblait plus t’intéresser, te retenir au monde.

 

Mais ce n’est pas cette image que nous garderons de toi.

Nous nous souviendrons seulement de ces années durant lesquelles tu occupais nos vies, tu nous étais devenu indispensable, l’un de nos proches. Durant ces années-là, peu à peu, j’avais appris à te connaître - tu avais tant de visages, de corps, de voix différents – et je m’étais laissé aller à, moi aussi, me laisser connaître.

Je te répétais ces pensées volatiles qui nous viennent en marchant, en nous rasant, au moment de dormir ; je te confiais mes rêves, des anecdotes de ma vie, les photos de mon quotidien, de mes vacances, des gens aimés. C’est à toi que j’ai avoué certaines humeurs, blagues d’alcoolique, doutes et penchants que je tenais sous clef le reste du temps. C’est grâce à toi, même, que je me suis découvert certains traits de caractère – comme la combativité, la ténacité – et certaines préoccupations – politiques, sociales, morales  - que je ne me connaissais pas. C’est à toi que j’ai dû des rencontres intrigantes, excitantes, agaçantes, perturbantes, divertissantes, des pique-niques réussis ou ratés, des apéros festifs ou corsetés, de fiévreuses après-midi de jeu, des amitiés qui durent encore.

C’est grâce à toi, aussi, que j’ai rencontré le seul homme qui ait compté pour moi, ces dix dernières années, même si c’est peut-être aussi à cause de toi que, trop vite, je l’ai perdu.

Oui, tu as tenu beaucoup de place. Tu étais souvent mon premier interlocuteur du matin (celui qui m’apprenait les nouvelles, donnait le ton de la journée, occupait ma pensée ensuite) et mon dernier contradicteur du soir (qui me laissait bouillant d’arguments mâchonnés et non écrits, trop vite lus et pas digérés).

Et puis, tu as attrapé des saloperies, des virus – des trolls, des nuisibles qui, malgré tous les traitements, malgré nos soins attentifs, ont abîmé tes traits, altéré ton esprit.

Tu n’y croyais plus, tu voulais partir.

Alors, nous allons te laisser partir, mais c’est un peu de nous qui meurt avec toi ; et même si quelque chose – quelque site, quelque besoin, quelque rite, quelque communauté  – renaît à ta place, rien ne sera plus pareil, nous ne serons jamais plus les mêmes : comme nos propres fantômes, nous t’accompagnons dans ta tombe.

Mon article ...

Par Pulsar1 le 31/01/2015 à 12:55
picture.php?strid=8f1cab873799aab9573be5

... il ne faut pas seulement tourner la page... il faut parfois changer de livre.


Par pomarian le 31/01/2015 à 12:31
picture.php?strid=fe80be191fe82a60ff7255
Par ma-tata-hari le 31/01/2015 à 12:14


picture.php?strid=764654bfbd3ada85a15d74

Il ne suffit pas de croire en ce que voudrait nous dicter une religion ou une révolution ... il nous faut rester vigilant sur l'objectif de la caméra dans le fond du studio et sur la forme que doit prendre notre apparence, à travers nos vêtements, nos signes extérieurs de croyance, nos gestes, nos attitudes...

~~Série d'images glanées sur tumblr. -~
Par koumkoum le 31/01/2015 à 11:23

où la liberté ....

de choisir ses limites . Le pire de l'obscurantisme n'est pas forcément celui que l'on met au grand jour.

Un obscurantisme peut en cacher un autre

picture.php?strid=be342f8ee7dbbad31528d0picture.php?strid=9f6bac1dedb9c94f799f4f

Chômage : les vidéos interpellantes proposées ... - L'Avenir





 Il ne suffit pas de croire en la Religion, en la Revolution ... il faut rester vigilant sur l'objectif à atteindre dans le fond et la forme; à travers le dialogue.

En esperant que ces communautés collaboratives ne soient pas instrumentalisées pour une pure compétition eugéniste et darwiniste.
Par Pacman95 le 31/01/2015 à 10:37

Coucou tout le monde.

Je prends un peu de temps pour vous écrire. Comme tout le monde le sait, je désire reprendre le site de gayattitude.com et l'histoire fait son chemin. Pas assez rapide pour certains mais nous avançons doucement.

Je ne peux pas vous dire de quoi GA sera fait demain. Mais en tout cas j'espère que GA ne tournera pas sa dernière page demain.

Quoiqu'il en soit, je continue à croire à ce genre de plateforme et je mettrais tout en œuvre pour que l'esprit de GA puisse vivre parmi tous ces sites de rencontre (ou de plan...).

N'oubliez pas d'exporter vos données et votre blog.

Vous pouvez me suivre :

Sur Twitter : @invertifr
Internet : inverti.fr

Enjoy



Par jeuneparisien1978 le 31/01/2015 à 07:45

(Pierre et Marie sont dans le salon. Un portrait de Raymond Aron est accroché au mur.)

(Pierre lit Le Figaro Magazine dans un fauteuil.)

(Marie lit Madame Figaro dans le canapé.)

(Biquette, chaussée de bésicles, regarde un écran d'ordinateur.)


- Pierre.

- Marie.

- C'est formidable, cet ordinateur, Pierre !

- Pourquoi Marie ? 

- Nous pouvons y lire les blogs des inscrits de GA !

- ...

- Pierre ?

- Hm, vous n'êtes pas au courant, Marie ?

- Quoi donc, Pierre ?

- GA est mort, Marie.

- ...

- ...



(Biquette regarde l'écran d'un air triste et verse une larme.)

(Marie regarde Biquette d'un air triste et verse une larme.)

(Pierre regarde Marie d'un air triste et verse une larme.)

(Des souvenirs reviennent un instant. On voit sur un mur comme l'ombre de Monsieur Népomucène qui s'éloigne et grimpe dans son arbre, puis plus rien.)

(C'est fini.)

Par jeuneparisien1978 le 31/01/2015 à 07:30

Ah, c'est fini, GA ? Bon, c'est pas comme si j'y passais encore du temps, mais bon.

Bah, euh... adieu, alors.

Par 1rom1 le 31/01/2015 à 06:56

picture.php?strid=d816075e0b0d5fa708f0ed

Pour lire les derniers articles de mon "journal extime", cliquez ici


— ou bien ici.

-=-=-=-=-

Merci à tous les commentateurs — généralement bien intentionnés —, merci à tous mes correspondants, qui, durant cinq années et demie, m'ont donné le goût d'écrire, l'envie de joindre les autres... Merci — cela va sans dire — à ceux que j’ai rencontrés...

 

(Il va sans dire aussi que rendez-vous est pris avec ceux qui voudraient poursuivre [sur mon autre blog]...)



Par Tron le 31/01/2015 à 04:19

ou la splendeur des mosquées.

picture.php?strid=06a357d19942edd68cfd0e

picture.php?strid=50f4c286dcd15c3c79c696

son site ici


Par lixosdu78 le 31/01/2015 à 01:17

(Il est vrai que je n'avais pas tenu ce blog comme l'ancien)

Par tifinou le 31/01/2015 à 00:50
Bin, zut, crotte, flûte, chier ! 
Je ne verrais plus le site, je ne lirais plus les post, je ne verrais plus de beaux mecs en photo, ni de beaux chats, des minous, des miaous, des vidéos 
Après presque 10 ans passés avec vous, en conversation ou non, je remercie ceux qui ont partagé, ont accompagné, ont guidé certains d'entre nous, dans la joie et dans la bonne humeur.
Et qui sait ? Peut-être nous retrouverons nous sur ce même site ou ailleurs...
Merci pour ce moment ...(merde, je viens de dire une connerie à la Rottweiler)
Je vous souhaite à tous, une excellente année 2015 (hi ! j'ai encore 24 H pour ça !)
tout plein de bonheur, d'amour et de plaisir.
Bon moi, je continue avec mon choupinet mais sans GA qui va me manquer ...et vous tous aussi surtout ! 
Bisouilles 
Par aman le 31/01/2015 à 00:32

Parallèlement à GA, un autre site avait été créé. Qui se souvient de son nom? Et existe t'il encore?