Le Journal des inscrits - 3 septembre 2014
Jour précédent
Par ma-tata-hari le 03/09/2014 à 05:38


L’ivre d’heures

 

C’est l’heure qui s’écoule qui me rend stable,

dans son clair tic-tac métallique

mes sens sont en éveil. J’éprouve et me sens capable

du  jour saisir son relief identique.

 

Rien d’alors accompli, hélas je le vois bien,

tout devenir doit s’installer.

Mon regard est mûr, comme à la fiancée

à chacun , en son temps,  arrive ce qui est bien.

 

Rien n’est trop petit pour moi, et pourtant ça me plait

et je le peins sur un fond doré et en grand,

et le magnifie, et je ne sais

qui y perd son âme en ce temps…

 

Je vis ma vie en cercles s’élargissant,

qui , à partir des choses, s’agrègent.

Sans doute n’achèverai-je pas l’ultime dansant

mais du moins le visiterai-je.

 

Dieu est mon pivot, autour de l’antique donjon

des siècles de circonvolutions.

et je ne sais pas encore : suis-je papillon, tornade

ou psalmodiée sérénade ?


Formats déformants,

Formes déformées,

Normes endormantes,

Formages enfermant,

Cadrages décadrés,

Tout est détail d'un plus grand Tout,

De tout petit ce que j'appris,

A plus grand ce que j'en fis,

Tout s'y peut lire d'un mot ou d'un signe

A commencer par maudire

Sans possible retour à la ligne.




Par Karedig le 03/09/2014 à 00:40

Un jour, je saurai faire des frites...

A lire sur mon blog