Le Journal des inscrits - 1 septembre 2014
Jour précédent
Par mues le 01/09/2014 à 21:59


picture.php?strid=d5b65992020d1a0a36957a

picture.php?strid=6cc3ad654d0bb15be56130

picture.php?strid=e418e1e1f7e5c61aa3235d

picture.php?strid=9b0d744a975bf126969339

picture.php?strid=26c55fb7ffe82e1008ac65

picture.php?strid=a6146b7e5b62c991f39246

picture.php?strid=ec31219dafc553054989cb

picture.php?strid=5ed207898414a6986dcad9

picture.php?strid=b19d1469a027b1f2ad756c

....
Par A_peine_et_presque le 01/09/2014 à 21:29
picture.php?strid=193486e9afdcc651c98351

Mon article ...

Par dorant le 01/09/2014 à 21:11

Le nombre de blogs actifs sur GA est passé de 49 à 60 en deux semaines.

Bien sûr, il y a l'effet "rentrée". Mais peut-être que la vivacité des échanges qu'on y retrouve depuis quelque temps  joue aussi son rôle.

Je ne suis pas certain que le pipi de chat qui régnait au début et au milieu de l'été stimule l'envie de fréquenter GA.

Par kirdis3 le 01/09/2014 à 21:01

 

picture.php?strid=169583c4d88c462a1c518a
 

INTERVIEW - Yves Boyer, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique, fait le point sur les événements en Ukraine...

Alors que Moscou exige un cessez-le-feu «immédiat et sans conditions» entre les forces ukrainiennes et les rebelles pro-russes, des soldats russes ont été repérés dans l’Est ukrainien. A quoi joue la Russie? 20 Minutes fait le point avec Yves Boyer, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique.

L’Otan a confirmé la semaine dernière la présence de troupes régulières russes dans l’Est de l’Ukraine, ce que Moscou dément. Pourquoi?

Parce que tout le monde ment, que ce soit sciemment, par omission ou même par erreur. Il faut donc être très prudent. Un exemple: mi-août, l’Ukraine avait assuré avoir détruit une colonne de véhicules blindés russes entrée la veille sur son territoire. Cette information est peut-être réelle, mais nous en attendons toujours les preuves.

En tout cas, si des officiers et des militaires russes sont sans doute présents dans l’Est ukrainien pour des missions de renseignements et d’aide au commandement, il n’y a pas d’engagement massif des troupes russes.

D’après Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, tout ce que Moscou fait ne vise «qu’à faire avancer une approche politique» dans le règlement de la situation en Ukraine. Qu’en pensez-vous?

Carl von Clausewitz, l’un des plus grands penseurs de la stratégie militaire moderne, a écrit: «La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens»… Dans le cas présent, je crois que les Russes font monter la pression militaire sur Kiev pour inciter ses dirigeants à se rapprocher des rebelles pro-Russes et à trouver avec eux une solution politique au conflit actuel.

Mais quand Vladimir Poutine évoque l’idée d’un «statut étatique» pour l’Est ukrainien, n’est-ce pas une provocation?

L’Occident devrait cesser de diaboliser Poutine et retrouver la voie de la raison. Il faut écouter ce que la Russie -qui est une grande puissance européenne, une nation dotée de l’arme nucléaire et un membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU- dit.

En l’occurrence, il y a des réalités humaines, sociales et historiques à prendre en compte dans l’Est de l’Ukraine. Je ne crois pas à la création d’un Etat spécifique. La Novorossia de Catherine II est une vieille idée qui a été évacuée depuis les années 1920 dans les poubelles de l’Histoire.

Mais sans vouloir une émancipation, un certain nombre d’Ukrainiens de l’Est sont favorables à une fédéralisation. Certains se battent même pour cette idée et pour ce qu’ils croient être les intérêts de leur communauté. Et je rappelle que la fédéralisation est une solution évoquée par la chancelière Angela Merkel elle-même.

D’après vous, la Russie ne tient donc pas un double discours comme l’Occident l’affirme?

Si, parce qu’elle défend ses intérêts. Mais le double langage est tenu partout et par tous, ce n’est pas une spécialité russe. Prenez Petro Porochenko, le président ukrainien. Il est pris en tenaille entre les jusqu’au-boutistes de son camp, qui veulent la peau des Russes, et la nécessaire solution politique, notamment défendue par Allemands, le tout sur fond d’effondrement économique de son pays… Empêtré dans cette situation difficile, il tient lui aussi un double langage.

Que pouvons-nous attendre de la réunion ce lundi du «groupe de contact» à Minsk?

Pas grand-chose, mais paradoxalement, il est très important que ce rendez-vous se tienne… Il aurait en effet pu être annulé compte tenu de l’accélération des événements sur le terrain. Même si aucune solution n’en sortira dans l’immédiat, au moins, le dialogue n’est pas rompu.

Une solution militaire est-elle envisageable?

Aucun dirigeant américain ou européen ne l’envisage. C’est une idée grotesque, pas seulement parce que nous n’en avons pas les moyens, mais parce que si l’Occident commence à tuer du Russe, c’est l’escalade vers la guerre nucléaire. Et personne ne veut d’une telle guerre pour l’Ukraine. C’est peut-être triste à dire, peut-être pas, mais en tout cas, c’est la réalité. C’est la «realpolitik».

source et suite sur 20mn.fr...

 

Par dorant le 01/09/2014 à 20:55
picture.php?strid=30e6121b1c097e013ff5bc


La dispute sur la reconnaissance ou non du Calife s'étend dans le monde musulman. Fatiha Mejjati, intellectuelle et théologienne marocaine reconnue - cf. photo - demande de reconnaître le Califat proclamé le 4 juillet à Mossoul.

Ce à quoi s'opposent les ulémas marocains fidèles à un nécessaire consensus dans l'Umma pour que le Califat soit réinstallé. De plus, ils s'opposent violemment au salafisme de Fatiha et à la violence des armées du Calife.

Par ailleurs les dons prêtés au Calife, invisibilité et ubiquité, relèvent plus de la magie que de la religion. "Al Shabah", le fantôme, c'est le nom qu'ils donnent à ce Calife qu'on ne voie ni on n'entend. Le temps du Calife n'est pas encore venu selon eux.

Alors que Fatiha annonce que l'imam du Temps, le Mahdi, le jugement dernier pour simplifier beaucoup, est précédé par le Calife.

Le Calife est le signe que la venue occulte du Mahdi est très proche. Une grande bataille se prépare contre les Romains.

Par kirdis3 le 01/09/2014 à 19:08

 

picture.php?strid=88d320daf9cd18c6395598
 
Mon intention n'est pas de rajouter de l'horreur à l'horreur des images, mais juste de rappeler qu'au lendemain d'une guerre dans laquelle aux côtés d'autres pays la France, qui était censée avoir vaincu la barbarie nazie, était occupée à perpétuer des crimes contre l'humanité tout aussi barbares, voire pires. Ici l'Algérie, mais aussi la guerre d'Indochine, la répression dans les colonies d'Afrique, dont Madagascar, ainsi que l'exportation (jusqu'en 1986, si ma mémoire est bonne) auprès des juntes d'Amérique du Sud de son art consommé de la torture.

La conscience que nous avons plus ou moins de cette autre réalité de l'histoire, la notre, ne devrait-elle pas nous donner de porter un regard de sagesse et de modestie sur les événements actuels...
 
Par kirdis3 le 01/09/2014 à 18:23

 

picture.php?strid=69646fd2fbae640be4bab5


L'intéressé donne  vend actuellement des conférences publiques au Moyen-Orient.
 
Par Brotherhoodofman28 le 01/09/2014 à 18:04

-je lui chantais les paroles suivantes de Supertramp ," Then yout wife seems to think you're part of the scenery /Ooh it's so peculiar/She used to be so nice "................................. :-p ! ! ! !

Par Felix-Culpa le 01/09/2014 à 17:09

Par Judith Duportail  Publié le 31/08/2014 à 12:46

Ces enfants sont devenus la cible d'internautes racistes.

Un cliché d'enfants de maternelle à Paris a déclenché la haine d'internautes à cause de leur couleur de peau. Le ministère a jugé «injurieux» de nombreux commentaires.

La photo, postée lundi sur la page Facebook du ministère de l'Education nationale, semblait anodine: huit enfants de maternelle, dont plusieurs noirs. Mais les multiples réactions d'internautes ont poussé le ministère à dénoncer des commentaires «injurieux» et «racistes». «En publiant des photos d'enfants noirs, vous vous attendiez à quoi?», se demande un des internautes dont le commentaire a été partagé de nombreuses fois, souvent pour être dénoncé, avant de disparaître de la toile.

Comme nombre de personnes inscrites sur le réseau social, l'un voit dans cette photo une «provocation», quand un autre s'interroge: «Trouvez-vous normal de mettre une photo avec un seul enfant blanc en France?». Parodiant le slogan de campagne en 2012 du président François Hollande tout en empruntant une formule de l'extrême droite contre l'immigration, un internaute lance: «Le grand remplacement, c'est maintenant!».

En réponse, le ministère de l'Education nationale a dénoncé des «commentaires injurieux et/ou racistes» et annoncé qu'ils seraient supprimés «conformément à la charte de cette page». «Cette page est un espace de dialogue positif et constructif sur l'école d'aujourd'hui et non une tribune politique», poursuit le ministère.

Le cliché montrant ces huit enfants, partagé des centaines de fois, avait suscité dimanche midi plus de 1000 commentaires, sans compter ceux qui ont été supprimés. Face aux détracteurs, d'autres internautes saluent les mérites de la diversité et dénoncent des «pensées haineuses». «Le plus bel exemple d'échec de notre système d'éducation, c'est la teneur des commentaires sur cette photo», réagit une jeune femme.

Depuis sa nomination mardi comme ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem est la cible d'une partie de la droite et de l'extrême droite, ainsi que des opposants au mariage homosexuel, qui voient en elle une destructrice de la famille tradtionnelle et appellent à manifester contre sa nomination Rue de Grenelle le 5 octobre prochain.


ET VOUS, IREZ VOUS JETER DE VIEUX CROUTONS SUR LES MANIFESTANTS DU 5 OCTOBRE ?...

Par kirdis3 le 01/09/2014 à 16:58

 

Finalement, un aspect secondaire de la crise ukrainienne commence à recevoir une attention internationale. Le 28 juillet, l’Institut Oakland, basé en Californie, a publié un rapport révélant que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), selon les termes de leur prêt de $17 milliards à l’Ukraine, ouvriraient ce pays aux cultures génétiquement modifiées (GM), ainsi qu’aux OGM dans l’agriculture. Le rapport est intitulé vu de l’Ouest : la Banque mondiale et le FMI en Ukraine [1].

Fin 2013, le président ukrainien du moment, Viktor Yanukovych, a rejeté l’agrément d’association à l’Union européenne lié au prêt de $17 milliards, dont les termes viennent seulement d’être révélés. Au contraire, Yanukovych a opté pour une aide russe de $15 milliards, assortie d’une réduction sur le prix du gaz naturel. Sa décision a été un facteur majeur des protestations mortelles qui s’ensuivirent et qui l’ont renversé du pouvoir en février 2014, ainsi que de la crise en cours.

Selon l’Oakland Institute, « alors que l’Ukraine n’autorise pas l’utilisation des OGM dans l’agriculture, l’Article 404 de l’accord avec l’UE, en rapport avec l’agriculture, inclut une clause qui est généralement passée inaperçue : cette clause indique, entre autres, que les deux parties vont coopérer pour étendre l’utilisation des biotechnologies. Il ne fait aucun doute que cette clause rencontre les attentes de l’agro-industrie. Comme Michael Cox, directeur de recherche à la banque d’investissement Piper Jaffray, l’a observé, « lUkraine, et de manière générale l’Europe de l’Est, sont parmi les marchés en croissance les plus prometteurs pour le géant de l’équipement en matériel agricole Deere, ainsi que pour les producteurs Monsanto et Dupont«  » [2].

La loi ukrainienne interdit aux agriculteurs de cultiver des plantes génétiquement modifiées. Longtemps considérée comme « le grenier à blé de l’Europe », l’Ukraine, avec les riches terres noires de son sol, est idéale pour la croissance des céréales. Ainsi, en 2012, les agriculteurs ukrainiens ont produit plus de 20 millions de tonnes de céréales.

 
Par Brotherhoodofman28 le 01/09/2014 à 16:55

-Du coté des petites filles...........................

 

Mme Joelle Ceccaldi -Reynauld ne s'est ,bien sùr,jamais donné la peine de lire ces deux classiques de la littérature féministe -L'air réjoui ,elle a offert aux éléves de primaire de Puteaux qui rentraient aujourd'hui un cartable BLEU pour les garçons,ROSE pour les filles.............................. ! ! ! !

-Et qd Mme Cecaldi-Reynauld voir femme voilée sur plage,Mme Ceccaldi- Reynauld crier à l'inégalité hommes/femmes ,moi en étre sùr et certain...........................................! ! ! ! #CONNASSE

Par Ma_vie_sans_moi le 01/09/2014 à 15:21

au Grand Palais à partir du 17 septembre.


L'occasion de redécouvrir l'auteur des célèbres Nanas, militante féministe, compagne et collaboratrice du sculpteur Tinguely qu'elle a dépassé en notoriété et l'une des plasticiennes parmi les plus prolifiques et les plus emblématiques de la seconde moitié du XX° siècle. Un bain de joie et de couleurs qui tranche sur notre époque si sombre et triste (et bête !) !


picture.php?strid=b22453f47ee72a167c8801
Par Felix-Culpa le 01/09/2014 à 10:38

3000 photos en 1mn30

Par Felix-Culpa le 01/09/2014 à 10:16


... à un personnage réel ou de fiction, et le génie Akinator devinera celui dont-il s'agit !


Akinator

Par Felix-Culpa le 01/09/2014 à 10:09


... Combien de boissons caféinées il vous faudra ingurgiter pour vous suicider à la caféine , avec 

Caffeineinformer



Par Felix-Culpa le 01/09/2014 à 10:05

 

... Apprenez à quel moment vous pouvez vous absenter lors de la diffusion d'un film pour aller aux toilettes sans louper rien d'important !.... Runpee.com



Par Felix-Culpa le 01/09/2014 à 10:01


... J'ai fêté mon 19 597 ème jour d'existence ... Putain ! Je me fais vieux !....



Par Felix-Culpa le 01/09/2014 à 09:51


Un jeu très amusant : vous avez une photo d'un lieu qui s'affiche et on vous demande de pointer sur un planisphère l'endroit où vous estimez être. Vous marquez plus ou moins de points selon l'éloignement de votre estimation avec la réalité. Se joue en 5 manches... j'ai marqué 5241 puis 6753 points

GeoGuessr



Par dorant le 01/09/2014 à 09:30
picture.php?strid=7f7e9df830175c0db009da


Larry Clark : découvrir les jeunes talents !  Film à découvrir et présenté à la Mostra.
Par Felix-Culpa le 01/09/2014 à 09:24

Ben voilà , c'est fait, Poutine réclame "un statut étatique" pour le Sud-est de l'Ukraine, la "Novo Rossia", et en profite pour menacer par ailleurs le Kazakhstan qui "naurait pas de statut étatique" ...

. Depuis l'annexion de la Crimée, il était évident que la Russie allait chercher à récupérer ces territoires   du Sud-Est Ukrainien, majoritairement peuplé de russophones, ne serait-ce que pour une question de continuité territoriale entre la Russie et la Crimée

      picture.php?strid=e9274cd941d369bd6da566


Je vous invite à lire sur Rue89 l'article sur les méthodes poutiniennes déjà appliquées en Moldavie et en Géorgie, puis en Ukraine, avant de l'être prochainement dans les pays baltes...

Comment Poutine redessine (brutalement) les frontières en Europe


Par Felix-Culpa le 01/09/2014 à 08:36


Jean-Feignasse, qui bosse comme ASEM dans une maternelle mancelle, va donc avoir un peu moins de temps pour me harceler, tout occupé qu'il sera à torcher et torturer les mômes ...


Par humourblack4 le 01/09/2014 à 06:50

Que le temps passe vite !

Et oui ! Je recommence à partir d'aujourd'hui une nouvelle série de 365 jours de vie ..... la 46 ième !

Cela dit, je n'ai rien ressenti de spécial durant cette nuit .... Je n'inquièterais bien assez tôt le moment venu ! Mdr !