Le Journal des inscrits - 25 janvier 2015
Jour précédent
Par lefantomedejeanfrancois le 25/01/2015 à 23:59

Nette victoire pour Tsipras qui met huit points dans la vue à Samaras, mais n'obtiendra pas la majorité absolue au parlement, la Vouli. Il lui manquera 2 sièges. C'est rageant, non ?  Les premières indications montreraient une homogénéisation de l’électorat de gauche qui se rassemble derrière le Syrisa, et ce, malgré une dispersion dans l'offre de gauche ( Pasok, KKE, Verts, KDS, ...). Le torpillage du Syrisa n'a pas vraiment marché. Le PASOK faisait encore 44% des voix en 2009, aujourd’hui il est tombé à moins de 5 %. Ici, comme ailleurs,un mouvement de rejet des socialistes à travers l'Europe ? Le tout en comptant une abstention importante, de l'ordre de 37% 


Résultats presque définitifs donnés depuis Athènes. ἀπὸ τῶν Ἀθηνῶν   


ΣΥΡΙΖΑ / Syrisa (coalition de gauche "radicale", j'ai quelques doutes sur la radicalité de cette gauche) : 36, 22 %

Νέα Δημοκρατία / nouvelle République (droite) : 27, 96 %

Χρυσή Αυγή / Aube Dorée (nazis) : 6, 32 % Les amis de Feli. et Kar. ne réussissent pas de percée.  

Ποτάμι / le fleuve (centre droit) : 5,98 % 

ΚΚΕ/  PC (comme avant, vous savez, quand Georges était encore des nôtres)  : 5, 46 %

ΠΑΣΟΚ / PS ( toute ressemblance avec ... n'est peut-être pas fortuite) : 4, 72 %

Ανεξάρτητοι Ελληνες / Grecs libres ( droite dure) : 4, 7 %

Κίνημα Δημοκρατών Σοσιαλιστών / Mouvement démocratique socialiste : 2,44 %. Parti de l'ancien premier ministre Georges Papandreou, qui a réussi à affaiblir le PASOK qui n'en avait pas vraiment besoin. 

Ένωση Κεντρώων (l'Union des centres) 1.8% 

Τελεία (je ne sais pas encore où mettre cette chose) : 1,78 %

ΑΝΤΑΡΣΥΑ / gauche anticapitaliste : 0,6  %


ΛΑΟΣ / Laos ( extr. droite, trop mous pour des durs) : 1,04 % 

Πράσινοι - Δημοκρατική Αριστερά / Les verts, Gauche démocratique (les copains de Daniel Cohen-Bendit ne font pas recette) :  0.49%

kai to lipon... 

Pour le moment, seules 53% des sections ont communiqué leurs résultats. 

Par lefantomedejeanfrancois le 25/01/2015 à 22:16
felix-Culpa vous a présenté l'homme qu'il trouve trop à gauche ! en plus il n'est pas sympa avec marmotte ! 
Par Felix-Culpa le 25/01/2015 à 22:15

picture.php?strid=8f0ddaa0c6b1bef394346e


Amédée Colibacille 

Par Felix-Culpa le 25/01/2015 à 21:55

In memoriam Ward Swingle (1927-2015) membre des Blue-Stars, puis des Double-Six et fondateur des Swingle Singers, dont a fait partie Christiane Legrand, soeur de Michel, disparue en 2011

1er mouvement du Concerto Brandebourgeois n°3 BWV 1048 de J.S. Bach, transcription a cappella

Par Felix-Culpa le 25/01/2015 à 21:39

"Rainy Day Woman"


"You said Enough "(and I say Goodbye) Live Paris (New Morning) 2013


"You Can't Break My Heart "
Par Felix-Culpa le 25/01/2015 à 21:37


Non, ce qu'il faut, c'est l'incinération et la dispersion des cendres ! 

Pas de tombes à fleurir et pas d'espoir du paradis ...



Par Felix-Culpa le 25/01/2015 à 20:20
picture.php?strid=cba2e346b1b7ced9173c6c

Le manuscrit découvert est un très petit volume (120x82mm), de cent vingt-deux feuillets d’un mauvais parchemin, couverts de caractères latins minuscules et partiellement effacés. Il vient d'être acquis par la B.N.F. pour 60 000 €. Une Vie inédite de François d’Assise (1182-1226) ! Rédigée par son premier biographe et contemporain, Thomas de Celano, dans l’Italie du début du XIIIsiècle ! C'est fantastique ! 

On connaissait les deux premières hagiographies rédigées par Thomas de Celano, la première, rédigée peu de temps après la mort et la canonisation (1228) de François, sur commande du pape Grégoire IX, part de l'enquête de canonisation, des souvenirs et relations de Thomas de Celano. Cette version ne convient pas au Chapitre général des franciscains, qui fait un appel aux témoignages et commande une seconde hagiographie officielle. c'est la Vita II, toujours rédigée par Thomas de Celano. Des dissensions se développent bientôt dans la communauté franciscaine entre les partisans d'une pureté originale plutôt érémitique (le parti des spirituels) et la majorityé des frères, plus conventuelle et cléricale. Le Chapitre général demande alors à Bonaventure de Bagnorea (Saint Bonaventure, 1221-1274) d'écrire une vie de François qui, tout en conceptualisant le franciscanisme, s'efforce de maintenir la cohésion. Il s'appuie pour ce faire essentiellement sur les deux biographies de Thomas de Celano.Après quelque temps, les biographies antérieures sont interdites et détruites et aujourd'hui seuls un manuscrit original de la Vita prima et deux de la Vita secunda existent encore.

Ce manuscrit, découvert sur le site de la galerie Les enluminures par Jacques Dalarun, est l'unique exemplaire connu d'une Vita III, toujours rédigée par Thomas de Celano, vers 1230, et peut-être destinée davantage à la prédication. Un article de Catherine Vincent dans le Monde du 22 janvier et un article dans le mensuel l'Histoire, de février 2015 vous en diront davantage.





Par Enki-Malvin le 25/01/2015 à 19:27


Ces soleils en hiver qui s'enfuient chaque jour
Jamais je n'oublierai ces moments sur la crique
Nos verres de Cajus je trinquais euphorique
Sur ce lopin de mer le temps à contre-jour __

Nous avons ri et bu avec éclats d'amour 
Sur nos chaises longues, sur cette baie magique
On se disait que oui l'hiver c'est chimérique
Nous étions enivrés de folie pour toujours 

Mais nous sommes absents de ce rêve fantôme
Ni amants ni rivaux, victimes d'1 symptôme
J'ai juste envie d'oser sans craindre la piqûre 

De l'espoir fait de mots qui riment à l'unisson
On ne saura jamais du couple polisson
L'ivresse spleen - L'extase de leur sinécure__   


_________________23/01/2015_________(En lisant Sixte)________


Au revoir à tous, 
J'ai essayé de rester dans l'ombre, 
J'ai aimé vous lire, 
Regrettant ceux déjà partis
Sixte et d'autres __ picture.php?strid=33adcdd9a8a3954f095d82 

Par Brotherhoodofman28 le 25/01/2015 à 19:20

-Depuis mon arrivée en 2005,j'aurai eu ,dans l'ensemble ,plùtot de bons,voire d'assez bons ,souvenirs.......................... -Que ce soit la MTG du Café Barjot , mes rencontres,virtuelles comme réelles ,avec Jimx8,Diapa-z-Ailes,Barocomane trés récemment ,ou OxfordSorbonne ...........

-Mention trés spéciale aux conversations avec les deux filles aux pseudos se finissant chacun en Y:l'une m'aura ouvert les yeux sur tout un tas de trucs que je ne voyais pas ( ou ne voulais pas voir..................... ) ,l'autre m'aura permis de constater le contraste dans les points de vue,quand bien méme aient-ils été quelquefois similaires, entre une jeune femme de 22 ans ,et un jeune homme de 40 ans ............................................ :-p

 

-Aimerais aussi mentionner une occurence assez étrange ,et ,au final,assez désagréable ,voire méme ,pas à mon honneur ,de mon séjour sur le site :ma nuit avec le taré d'Herbalife qui cognait sa femme ,et qui nous harcelait,une des deux filles au pseudo se finissant par Y ( laquelle l'avait d'ailleurs envoyé paitre d'assez jolie maniére , " live ", sur le forum............. ) ,et moi ,pour que nous passions la nuit avec lui..............................

 

-Voilà,voilà ...............

-GA,pour moi,c'est ,ou plùtot ,c'était tout ça ,et méme plein plein plein plein d'autres choses encore,dont je parlerai peut-étre ................... -si un jour le site se réveille jamais du sommeil éternel qui lui est destiné...........

Par koumkoum le 25/01/2015 à 18:20

La marche du partage des valeurs  ? ...

images?q=tbn:ANd9GcS36KubhpofY6WkYuYGtJ-

... ou la communion des peurs ?


picture.php?strid=c5519ad9e02d8a107c64f2

.... Marche pour la reconnaissance du crime contre l'humanité ...

picture.php?strid=600fcb6178ed6f7b52f17d

... "Plus jamais ca" ... chez nous ?

Marche pour la préservation de la dignité ...

picture.php?strid=21d379c1ada33ef9f30dd0


dans le contexte complexe d'aujourd'hui , deux formes de pensées on tendance a s'opposer :

d'un coté celle qui choisit de comprendre les choses en restant dans la simplification les oppositions idéologiques et politiques, en les réduisant dans le temps et l'espace , en s'arretant peu ou proue au fond et à la forme de ce que suggère le discours de nos autorités et des médias reconnus, malgré leurs contradictions ou incohérences.

de l'autre celle qui, notamment par internet et d'autres médias, choisit de comprendre les politiques en tentant de voir si ses oppositions ne s'agencent pas à travers un maillage idéologique et politique différent, plus élaboré ; à travers une hiérarchie où certaines idéologies ou politiques peuvent servir la cause d'une autre, de manière volontaire ou involontaire, la conséquence de l'une devenant la cause de l'autre etc ...

Dans les deux cas il existe des possibilités de dérives et d'aliénations:
à travers le désir insatiable de savoirs (pour répondre aux besoins de l'âme, de ses angoisses... Mr Soral ou Valls en savent certainement quelque chose) , on va rechercher des entités boucs émissaires en centrant le débat sur l'individu ou les représentations communautaires tout faisant quasi abstraction des processus ,
ou l'inverse : faire la lumière sur les processus et les états de faits, sans volonté d'en faire ressortir des responsabilités et des actions politiques individuelles et collectives ...

Quand certaines personnes (comme votre serviteur) critiquent ou simplement interrogent (certes régulièrement et avec quelquefois des allusions, mais nuancées car elles ont pour but d'amener de nouvelles pistes et approches plus que des certitudes), CERTAINES politiques de pouvoirs influents, qui ne sont pas neutres idéologiquement, ces personnes se voient de plus en plus reléguées au groupe marginalisé des "complotistes", la répétition de la démarche ayant plus d'impact que sa forme :

un "complotiste" (qui renvoie implicitement à une limitation imminente de la réflexion et du dialogue en cours) sera de plus en plus jugé de la même facon, qu'il se limite à certaines interrogations factuelles ou se vautrent dans un bouc emissariat systématique, à partir du moment où sa démonstration demande d'adopter une approche systémique qui touchent plusieurs domaines et de nombreux savoirs.

A un certain niveau d'analyse donc (prenons un exemple très precis : les actions politiques et financieres des groupes d'influences financés par Georges Soros ,assez hétéroclites, parfois contradictoires, mais le plus souvent déterminantes), celle-ci demande de dépasser l'approche analytique (se limiter à une action , un domaine) pour tenter de voir si il existe une succession de simples politiques a court terme, ou également une vision politique plus globale à moyen ou long terme.
Il me semble bien que ce type d'approche est, par la force des choses, par la limite des connaissances etc... complètement dépendant du "degré de sentiment" ou de conviction de chaque personne sur ce qui relie son interet individuel à des interets qui le dépasse dans l'espace et le temps.
Dans une culture où l'on développe l'intérêt des besoins et sentiments immédiats, la pensée analytique seule qui, par sa forme isole les sujets, insuffle la pensée des raccourcis qui stéréotypisent, et par son fond, développe la pensée de la rationalité à travers la "vérité" scientifique plus que la "vérité" dialogique ou de la dialectique, on peut légitimement deviner quel type de pensée est promu actuellement.

D'un coté donc, des personnes dite de "la théorie" (j'emploie ce raccourcis a dessein: voir l'illustration en jaune ci dessous)  qui semblent donc avoir choisi l'addiction aliénante du raisonnement plus que celle de la vérité visible de l'image (voire pour certains plus que des préjugés et des émotions),
de l'autre la plupart des personnes qui marginalisent ces "complotistes" sans détail ni nuance,  par exemple :  suite à un mouvement d'indignation (qui va de soi), vont eux de toute facon adhérer "par la force des choses", sous le coup de l'émotion et de la sidération... à un slogan percu avant tout comme un symbole de la liberté d'expression au-delà d'exprimer un sentiment de solidarité et de compassion humaine;

Ce slogan les identifie, les définit : ( JE SUIS , et non JE SUIS AVEC)  à une certaine forme de liberté d'expression, censée donc la représenter dans sa globalité.
Seulement dans les faits, cette hebdomadaire a pour vocation le stéréotype, la dérision, qui prend une part de plus en plus conséquente dans le monde médiatique, et pas habitus dans les moeurs, par un jeu de répétition et d'imitation .
C'est un stéréotype qui de plus, vise particulièrement certaines cultures et religions (ces auteurs étant majoritairement des athées qui le revendiquent) :

Je reconnais tout a fait que certaines caricatures font la part des choses, sont nuancées;
d'autres par contre, pleinement assumées, font la confusion ou réduise des symboles culturelles ou religieux à leurs "brebis galeuses";
On est donc en présence d'une forme de liberté qui n'est pas neutre, qui est répandu et devient banal, qui ne se limite pas à dénoncer la bêtise, mais sous-entend et tend à convaincre d'une supériorité idéologique et culturelle sans que cela ne soit formulé et discuté.

De plus, et contrairement aux apparences, on peut constater certaines similitudes avec le mode de pensée consumériste ou capitaliste libérale, même si tel n'est pas le but initial :
 se définir par rapport aux autres exclusivement en fonction de ce qu'on le rejette dans les différences communautaires et le plus souvent à travers ce qui suscitent de la sidération ou des émotions, les meilleurs pourvoyeurs de sentiments durables.

 Le mode de pensée consumériste et libérale qui, semble-t-il, n'est pas étranger à la culture dite "moderne" c'est a dire actuelle, développe une culture qui malheureusement elle,  est nettement moins caricaturée proportionnellement aux cultures dites "passées" ou poussiereuses comme on voudra , et peut s'imposer de faite comme supérieur ou comme LA référence puisqu'elle ne prétend pas DIRECTEMENT contribuer à des idéaux ou intérêts autres qu'individuels ou privés, et dominant largement la "matière brute et agissante", ne laissant une place significative au reste des idéaux républicains qu'à la "matière pensante".

Ainsi pour en revenir à nos deux tendances de pensée, il y à celle de ces personnes qui critiquent et interrogent à partir de recoupements factuels ou idéologiques de certaines autorités influentes de son "paradigme", sans forcément prétendre à une vérité, une conviction tout au plus, ce qui n'empeche pas les exces et dérives dans ce domaine c'est évident et favorable à la confusion.
et celle d' autres personnes qui, se basant juste sur un raisonnement d'un domaine isolé des autres,  reproche aux premiers de faire des raccourcis, et le plus souvent en l'AFFIRMANT eux-mêmes à travers des raccourcis, d'appartenances ou d'idéologies, dans la dérision et le mépris, et soutenu par ce sentiment commun de l' "opinion" qui fait foi, que l'on a intégré et qui N'a pas ou PLUS besoin ni d'être interrogé, ni d'être débattu,

est-ce qu'il est si évident de déterminer ici la plus grande rigueur intellectuelle ?


Pourquoi LES principales autorités y compris médiatiques et plus ou moins indépendantes, responsables des valeurs dites UNIVERSELLES ne savent mobiliser la nation sur la solidarité, la dignité, le crime contre l'humanité, que lorsque les hautes autorités sont concernées de près ?

Pour réflechir au monde d'aujourd'hui je vous propose de la pensée qu'on appel aujourd'hui "prise de tête" :

Il existe des dérives où le sacré révélé peut amener le "qui"(être?) a absorber le "quoi"(corps?),
 picture.php?strid=966114ad3186ccdda8aa3epicture.php?strid=3cddb182a937394752f12bpicture.php?strid=be602e2f01fda1b248f55epicture.php?strid=38a45ab6e31604f8782f8epicture.php?strid=cfcd9f0ad15774d71a112f

D'autres cas moins visible où le sacré peut amener le "quoi"(la chose) à absorber le "qui" (l'esprit) :

picture.php?strid=f36ffb4c8035c6944c6bc9picture.php?strid=0c35081a20b8f77173e44c
picture.php?strid=633cc1d73c20efb28befd6picture.php?strid=ea7955f071092485d8b1ffpicture.php?strid=b90382cebbdfa051bb1f5bpicture.php?strid=6275ec4323571b36514b31picture.php?strid=106d0dcf750bd2ccceabc2picture.php?strid=5658bf8027917be9c958a6picture.php?strid=2e2eb5071552bf13b7a34dpicture.php?strid=38c19af9a8ea312910652c

Aujourd'hui, on tente de supprimer LA théorie sous toutes ses formes
pour la remplacer par le langage de la machine (v. Chris Anderson) , la mathématique interprétée par l'homme et considérée par certains... fondamentalistes, comme savoir absolue : ce n'est pas un complot, c'est un fait.
Le complot c'est d'en faire une interprétation hasardeuse, le dénie de ce fait, c'est renoncer à sa responsabilité politique et citoyenne.

D'autre part, lorsque chez nous, on met au devant de la scène des humains qui en  massacrent d'autres en face à face, par l'intermédiaire de "prothèses" ou "supplément organologiques" sans lesquelles ils ne pourraient passer facilement à ce genre d'acte ( la kalachnikov), ce sont principalement des drônes que l'on utilise pour faire ce même type de barbarie en Palestine mais qui loin du coeur, loin des yeux... ne sidérera jamais autant;
Meme dans le cas où cela concerne des islamistes radicales, certains revendiquent ce droit à la barbarie en dehors du droit  : par "l'état de fait" numérique qui se généralise et qui fait loi face au vide juridique, même celui concernant le droit de la guerre.

Ainsi cette "communauté des sentiments" qui apparait avec ce slogan "je suis Charlie" contribuera volontairement ou pas, à la légitimation "passive" ce vide juridique et le développement de cette barbarie numérique en gestation (pour autrui)


Non, Je NE suis PAS "la caricature qui promeut la liberté d'expression en nous identifiant systématiqauement à travers l'obscurité de nos différences" dont la nature et la limite des causes sont définies par l'autorité qui fait foi  : l'"opinion publique" et l'"inconscient collectif" inspirés avant tout par nos médias qui prétendent, comme un bon papa, détenir et révéler la vérité sur cet l'obscurantisme

Sur ce sujet d'ailleurs, les "retours de vestes" récents concernant l'innocuité du biphénol A (par des scientifiques mandatés par l'Europe) ou  ceux concernant le cancer dont les causes seraient avant tout dû au "hasard" ne marquent-t-il pas :
une nouvelle forme d'obscurantisme qui plaide en faveur de la déresponsabilisation de masse, du "négationnisme" concernant le rôle de l'épigénétique, une dévalorisation du savoir et de l'art de vivre, tout en traçant ... de fait... la voie d'une forme de politique darwiniste ?

Les bonnes questions a se poser à mon sens :

Lorsque l'on désir etre complétement libre individuellement, il peut être intéressant de connaître son comble :  la solitude absolue

Une fois sortie de l'idéalisme, quel sentiment humain prédomine dans la réalité ? : est- ce celui de l'appartenance, ou celui de l'autonomie et de l' indépendance ?

Pour se sentir "appartenir à..." quoi de plus facile et efficace que d'exclure ceux qui ne sont pas comme nous ?

Etre libre n'est-ce pas avant tout savoir choisir ses limites dans un monde qui à ses codes  (sans que ces derniers ne soient forcément en phase avec les valeurs admises , encore moins avec des limites définies) ?

Alors vient une question, et des idéaux ou valeurs certainement supérieure à la liberté : sur quelle(s) dépendance(s) je choisi mes limites et mon art de vivre ?
N'est-ce pas ici que se joue les véritables confrontations ?

Plutôt que de se limiter aux abbérations du bouc emissaire que l'on trouve dans les démarches que certains ont appelé "théorie du complot" depuis les années 60, mais AUSSI que l'on trouve chez leur "opposants", peut-être ne vaut-il pas mieux entrevoir ce qu'il y a de fondamental dans cette approche : étudier avant tout le processus (de l'individu) plutôt que l'individu
A moins que vous soyez convaincu que se limiter aux jugements des personnes soit suffisant pour comprendre la Politique et en adopter une, qu'elle soit individuelle ou collective.


Par Brotherhoodofman28 le 25/01/2015 à 18:15

-J'avais rencontré Philippe Tesson une fois ou deux ,par le biais d'une grand-tante paternelle qui travaiillait alors comme responsable du"lay-out " au Quotidien du Médecin.

Cet homme ,qui me parut alors assez affable ,m'évoqua de prime abord ,et m'évoque encore maintenant,le personnage de Paul de Marsay ,l'amoureux de Paquita ,la " Fille aux Yeux d'Or " ...................

-Il est assez savoureux ,qqs trente ans plus tard de voir ses manifestations d'islamophobie,ainsi que d'homophobie,au grand jour ,quand on sait que:1) une rumeur a longtemps voulu ,dans les années 80,que Farida,le mannequin de Jean-Paul Gaultier ,ait été sa maitresse ! ! ! !

2) Dans les années 70( et méme 80...... ),jusque dans les " Frustrés " ,de Claire Brétécher ,la rumeur de ses amours masculines battait son plein ! ! ! !

Voilà,voilà..........................

 

 

Par Brotherhoodofman28 le 25/01/2015 à 18:09

-s'associe à la peine de Julien de *,croisé en classe de 2de,et de sa mére ,pour le décés de leur grand-mére et mére,Héléne Missoffe,à 87 ans.........................

Par lixosdu78 le 25/01/2015 à 17:09

Il reste donc 7 jours pour poster, après le 1er ce sera trop tard ..

(7 comme les Sept piliers de la Sagesse? Messieurs Dames écrivez donc ici vos axes et principes de vie pour rester dans cette Sagesse..   surtout actuellement on en aurait bien besoin)

Par dorant le 25/01/2015 à 16:53

Les premiers sondages "sortie des urnes" en Grèce donnent une avance suffisante à SYRIZA pour avoir toute seule la majorité absolue : à suivre

http://www.electograph.com/2015/01/greece-25-january-2015-legislative.html

Par Pulsar1 le 25/01/2015 à 12:37


Par lefantomedejeanfrancois le 25/01/2015 à 12:33

Au fait, nous sommes dans l'expectative ! Nous attendons les propositions de Karedig pour relancer le site et lui rendre son lustre d'antan. 

Pour cela il eût été heureux qu'il sût parler français ! 


P.S. nous savons désormais que Karedig est un b... qui ne sait pas comprendre la langue française et qu'il ne lit pas les journaux ! 

Par 1rom1 le 25/01/2015 à 07:56

picture.php?strid=d816075e0b0d5fa708f0ed

Pour lire les derniers articles de mon "journal extime", cliquez ici


— ou bien ici.


Par ma-tata-hari le 25/01/2015 à 03:09


François Bayrou a excellemment résumé le dernier recueil de pages imprimées de M.Houellebecq et cloué le bec à la péronnelle qui se prend pour une journaliste mais qui n'y a compris que couic à ces pages imprimées.

Par lefantomedejeanfrancois le 25/01/2015 à 02:22

Voyons voir : certains ne savent pas le sens du mot revenir ; manquer de mémoire à ce point, c'est ballot. 

Je conseille la lecture de ce bon vieux dictionnaire, cela permettrait une meilleure saisine... Que dis-je ? Une meilleure compréhension ! 




Par Karedig le 25/01/2015 à 01:27

Qui l'eût cru ? Une procédure devant le Conseil d'état revient à 0 € ! 

(hors honoraires d'avocat)