Le Journal des inscrits - 28 août 2014
Jour précédent
Par kirdis3 le 28/08/2014 à 22:14

 

Séisme : Russie et Chine abandonnent officiellement le pétrodollar


Note: Info à vérifier, vu que la source bretonnoïde (Brez Atao) n'a pas l'air très nette ;)

 

Par dorant le 28/08/2014 à 21:10

"Quand un pouvoir élu par la gauche met à mort autoritairement les idées de gauche, il ouvre la voie au "ni droite ni gauche" du néo-fascisme"

Pour le "ni droite, ni gauche" Plenel fait allusion aux travaux de Zeev Sternhell sur les spécificités françaises du fascismel

Par kirdis3 le 28/08/2014 à 20:58

 

picture.php?strid=80eda0bc716c3553362347

Serge CHARBONNEAU

Aujourd’hui notre belliqueux et militariste gouvernement Harper parle de l’impérialisme russe [1] !

Il existe combien de bases militaires russes hors de leurs frontières ? Très peu en comparaison à cette réelle armada américaine répartie sur toute la planète.

En 2009, Chalmers Johnson, professeur américain de l’Université de Californie et ancien consultant de la CIA (1967-1973) [2] comptait 865 bases militaires US présentes dans 46 Pays [3] avec 190 000 soldats US et près de 100 000 civils liés à l’entretien de ces bases. (...)

Suite: On nous entraine vers la guerre


Par dorant le 28/08/2014 à 19:30

Tatiana Filatchevna s'exprime dans un journal russe et livre son analyse sur la purge gouvernementale effectuée par Hollande et Valls. A réfléchir.

"Arrêtons-nous sur deux exemples révélateurs qui mettent en évidence les véritables dessous de ce remaniement. Montebourg a été limogé parce qu'il a osé critiquer la politique économique de la France et de l'Allemagne.

Autrement dit, il a osé s'en prendre au sacro-saint euro et il a eu à peu près droit à la réaction qu'aurait eu un membre de l'Inquisition s'il avait entendu un Frère critiquer l'application d'un énième Concile. Sauf que le bûcher, c'est démodé. Le limogage et les cris d'orfraie, c'est bien plus démocratique et Manuel Valls, il n'y pas à dire, excelle en la matière: « Une ligne jaune a été franchie dans la mesure où le ministre de l'Economie ne peut pas s'exprimer dans de telles conditions sur la ligne économique du gouvernement et sur un partenaire comme l'Allemagne » (...).

Dans de telles conditions - dans lesquelles? Le gouvernement, serait-il donc aussi infaillible que le Pape ex cathedra? La critique, si elle tient la route, n'est-elle pas facteur de progrès? Un partenaire comme l'Allemagne  serait-il intouchable?

Même quand elle se refuse à dévaluer une monnaie beaucoup trop forte pour les autres membres de la zone euro? Manifestement, oui.

La France, craindrait-elle le courroux de Berlin et à travers ce courroux celui des lobbys financiers lotis à Bruxelles? Oui, mais ce n'est pas de cela qu'elle devrait avoir peur. Le ver est dans le fruit et il a plusieurs natures à la fois.

Le fait que Montebourg ait été viré pour euroscepticisme assumé montre bien qu'il y a une dictature d'Etat à laquelle n'échappe personne, pas même les ministres, et que cette dictature tient avant tout à la peur.

Sans blague, qu'aurait-on dit de Poutine - puisque le sujet est dans l'air du temps - si celui-ci avait congédié son ministre de l'Economie qui aurait critiqué la politique financière du Kremlin? Le Monde, Libé et le Nouvel Observateur se seraient vraiment régalés en agitant à qui mieux mieux l'épouvantail de la dictature."

Par kirdis3 le 28/08/2014 à 18:44

 

picture.php?strid=faace011c2a42c834ba04d

José Mujica 79 ans président de l' vit avec 900€/mois. On le voit sur cette photo attendre son tour à l'hôpital.

Par Brotherhoodofman28 le 28/08/2014 à 17:59

-Macron entre dans une boite gaie désaffectée crée en fait par les redoutables Xérés ,les ennemis jurés des Terriens.......................................

Par dorant le 28/08/2014 à 17:35
picture.php?strid=e130812fd50c1aeb384e8d


Emmanuel Macron est le nouveau ministre de l'Economie
Par ma-tata-hari le 28/08/2014 à 17:25

" Verlaine se distingue par une oreille plus fine, un goût plus sûr : ses « Fêtes galantes » annoncent un tournant, mais lequel ? Lui-même admire un peu n’importe qui, et jusqu’à la très mauvaise poésie de Sainte-Beuve. Parnasse et symbolisme d’un côté, réalisme et naturalisme de l’autre, on est en pleine décadence, et chacun s’en doute sans vouloir le savoir. La Commune de Paris approche.

Décadence veut dire aussi fleur bleue en surface et pornographie dans la marge. Verlaine est membre des Vilains Bonshommes, et il y aura bientôt « l’Album zutique ». Là, on parle très librement en argot, on multiplie les dessins obscènes. Lettre de Verlaine à François Coppée : « On compte sur votre retour pour ajouter de nouvelles pierres à ce monument gougnotto-merdo-pédérasto-lyrique. » Retenez le mot « merde » : il va envahir la Correspondance de Verlaine avec une obsession significative. Le délicat poète est pourtant marié, et sa femme est enceinte, quand quelqu’un surgit. Un cyclone.

picture.php?strid=465746bc3805cc8ed9db11


.               (
Rimbaud par Verlaine -Lettre à Delahaye, 1875)

  Ce quelqu’un, c’est Rimbaud, c’est-à-dire, après Baudelaire et Lautréamont (mort complètement inconnu), le génie en personne. Il n’a pas 18 ans, les Vilains Bonshommes le trouvent « effrayant », il fascine, il terrifie, il est beau, sauvage, violent, c’est le diable. Verlaine est sous le choc, sa passion commence. Il est devant un « ange en exil », un « Casanova gosse », et surtout devant une puissance d’invention verbale sans précédent (« Shakespeare enfant », aurait dit Hugo). A partir de là, tout bascule. Adieu femme, bébé, respectabilité, emploi d’ailleurs supprimé par la répression versaillaise. Lettre à Rimbaud, le 2 avril 1872, écrite à la Closerie des Lilas : « C’est ça, aime-moi, protège et donne confiance. Etant très faible, j’ai très besoin de bontés. » Immédiatement masochiste et très « vierge folle », Verlaine rêve de « martyre », de « chemin de croix ». Un peu plus tard : « Ecris-moi et me renseigne sur mes devoirs, la vie que tu entends que nous menions, les joies, affres, hypocrisies, cynisme, qu’il va falloir ! » L’ange en exil, le surdoué d’une poésie en train de changer d’axe de façon révolutionnaire, devient ainsi un « époux infernal ». Ce qui n’empêche pas Verlaine d’écrire à sa femme : « Ma pauvre Mathilde, n’aie pas de chagrin, ne pleure pas ; je fais un mauvais rêve, je reviendrai un jour. »

Par Philippe Sollers dans "Le Nouvel Observateur" -2005

picture.php?strid=041c6de6ca0bd44335a866


picture.php?strid=80f57ddbe77624cab15d34
.                                                    David Thewlis   et   Leonardo DiCaprio
.                                    ( Photos extraites du film" Eclipse Totale" de Agnieska Holland )

Mais aussi :

picture.php?strid=5e11d94f5dc651ff9728ec

ou sur une vague proposition de MVSM  ^^  :

picture.php?strid=dc8cf395dbc9847aef0e36
Par Brotherhoodofman28 le 28/08/2014 à 16:26

-Valls IV:Macron combat Goldorak,et s'allie avec Albator pour combattre les Sylvydres.............................. ! ! ! !

-A mercredi prochain sur Recré A2...................................................... :-) ! ! ! !

Par Felix-Culpa le 28/08/2014 à 15:02

... et saluer le replacement de l'entreprise au centre de la politique économique ! Sans entreprise en effet, pas de création d'emplois, de richesse, 

de rentrées fiscales, susceptibles de sauvegarder notre modèle social.

 Pour autant, l'amélioration de la compétitivité passe-t-elle par la remise en cause du droit du travail ? (travail du dimanche, seuils sociaux). 

Les cadeaux faits aux entreprises ( CICE, Pacte de responsabilité et de solidarité ) se verront-ils payés de retour ? 

Le problème du Social-Libéralisme étant en effet que les retombées sociales espérées d'une politique libérale risquent de se faire attendre ....

Les Charlots : "Merci Patron !"

Par Brotherhoodofman28 le 28/08/2014 à 14:31

-ce qui ne lui coùterait pas un rond ,voulait faire un tour du coté

des garçons,

nous parions que beaucoup d'entre nous,sans doute,l'applaudiront......

 

En revanche ,du coté de sa future politique,

et c'est là que ça rebique,

les 3/4 des gens,en ce qui les concerne, vont le sentir passer bien profond....................... ! ! ! !

 

Par aman le 28/08/2014 à 14:12

Celle qui a pris la place de Val à la tête d'Inter a répondu aux questions du Monde. On nousla présente énergique et grande gueule. 

Elle défend mordicus L'arrivée de Naguy et établit un étonnant parallèle entre la grille des chaînes commerciales et celle d'inter ... Comme dans les années 90 où le service public Tv voulait concurrencer la merde des Tv privées en proposant aux mm heures des émissions identiques.

Exit l'insolent Arthur, Frederic Mutterrand... Trop prise de tête. Selon elle Inter etait devenue trop élitiste et se devait de réduire l'écart culturel. 

De plus, outre le transfuge de la valise RTL, elle a embauché un mec qui a fait ses armes de potiche sur le plateau du Grand Journal de C+  J'ai tenté l'écoute ce matin . Sa voix, ses questions, sa posture : le mec cherche plus à convaincre l'auditeur qu'il est à sa place au lieu de vraiment se préoccuper de ses invites. 

Pour faire passer la pilule la nouvelle directrice défend le maintien de Mathieu Vidard. Quelle conne! Elle aurait dû en profiter et zapper son excellente émission en la remplacant par le grotesque Michel Cimez ( voilà qui aurait enchanté ses auditeurs, dont l'âge moyen avoisine la 60)


Le truc c'est que à la radio ils n'ont pas le courage de la Tv et qu'on va devoir supporter toute une saison cette grille. 



Par aman le 28/08/2014 à 14:10

Je sais pas vous mais la situation ukrainienne m'inquiète 


Finalement le jury n'auraitil pas mieux fait d'écouter Dorant qui diagnostiquait le Nobel à Poutine? Lauréat, peut être que le titre l'aurait retenu dans ses délires d'invasion ? 

Par LLD le 28/08/2014 à 14:07

picture.php?strid=6847ec03d907f49bf37f9e

Par dorant le 28/08/2014 à 14:05
picture.php?strid=4c6aca4e02d0eb2a2bd6c1


La dernière de Lionnel Luca, député UMP, spécialisé dans l'humour un peu facile : "Valls sera le meilleur candidat aux primaires de l'UMP en 2016; les autres ne peuvent être que dans la surenchère"
Par dorant le 28/08/2014 à 13:43

Gargamel, alias Aman, nous manque pour animer ce site

Quand Est-ce qu'il revient?

Par dorant le 28/08/2014 à 13:33
picture.php?strid=8fc5be369eae3be525b639


Hollande et Valls après l'université d'été du MEDEF
Par Herminien le 28/08/2014 à 13:13

picture.php?strid=e2472f81d7285587d0f376

Quand je lis certains propos sur GayAttitude, cela me rappelle une poignée de main, en septembre 1939, à Moscou.


Par dorant le 28/08/2014 à 13:08
picture.php?strid=2d1a6681443a381966e172


Si vous lisez attentivement le post sur Gattaz-Valls, vous verrez bien qu'il ne s'agit pas de contenu et je le précise dès la première ligne et évidemment pas de comparer les deux dictateurs à un chef d'entreprise avec un politicien. Ce sont les gestes qui se ressemblent, ceux de la soumission. Eh oui, les postures se ressemblent.

Ribbentrop-Molotov aussi, ça se ressemble; on devine qui domine.

Les comparaisons de photo sont un peu osées mais au moins ça suscite des réactions dans l'atonie générale de ce site.

Par dorant le 28/08/2014 à 13:07
picture.php?strid=7d79939b18223803eddf58


Gattaz accueille hier Valls à l'université du Medef. Certes, le contenu du discours et de la déclaration d'amour aux patrons de Valls mérite d'être commenté mais la photo aussi.

D'une part, on devine bien par les postures qui est le dominant... pas la peine de l'écrire.

D'autre part, elle rappelle une autre photo, celle prise à Montoire en 1940 avec des gestes proches.

Enfin, Valls ne devrait pas oublier que le courant politique dont il dit se réclamer vient de la misère et n' a pu améliorer le sort des travailleurs qu'en combattant et en arrachant des avancées sociales aux aieux de ces mêmes patrons qui l'ont ovationné hier.

Par 1rom1 le 28/08/2014 à 08:58


Jeudi 26 juin, Paris, soir

 

Je dîne avec Aymeric dans un restaurant de poissons à Montparnasse, où il a réservé. Nous nous retrouvons préalablement dans ce bar près de la gare, lieu de rendez-vous en passe de devenir coutumier.

 

Lorsque j’arrive, je m’aperçois qu’un écran géant a été installé sur la terrasse afin que les consommateurs puissent suivre la coupe du monde de football. Il est trop tard pour avertir Aymeric d’un changement de lieu, et j’y renonce. L’envie d’ailleurs de déballer mon tout nouvel achat se trouve en partie justifiée, et je découvre à l’intérieur du carton une housse de protection ainsi qu’un adaptateur pour une fiche mâle jack 6,35 mm tel que je pourrai utiliser aussi le casque sur mon piano électrique... Et n’était le brouhaha ambiant, je devrais être aux anges en écoutant le quatuor n°8 de Shostakovich — recouvert cependant dans ses passages les plus calmes par les clameurs de ces spectateurs happés... (Mais je me trouve tout de même idéalement isolé...)

Je reçois un SMS qui m’avertit qu’Aymeric aura vingt minutes de retard — et souris de ce contretemps inhabituel, dont je sais que cependant il n’excèdera pas le délai indiqué...

 

Tout en guettant l’arrivée d’Aymeric, je m’aperçois être le seul à ne pas avoir la tête vrillée vers l’écran, à faire face à la rue et à n’avoir pas retourné sa chaise... Je dois présenter un contraste singulier et, le temps d’une légère confusion à cette découverte, m’en amuse, voire y trouve « le plaisir aristocratique », non « de déplaire », mais de trancher sur une masse grise (ou grisée).

 

Aymeric arrive, qui trouve cocasse notre situation en face à face — tandis que les autres sont en profil perdu —, et s’installe.

 

La conversation, fluide, va son train. Mais nous ne nous attardons pas (dans les clameurs). Il fait lourd, menace de pleuvoir, et, de fait, alors que, délivrés du ballon rond, nous atteignons presque le restaurant, quelques gouttes commencent à s’écraser. Nous nous installons malgré tout sous les auvents d’une terrasse.

 

Le Menetou-Salon blanc que nous commandons est bon, quoique d’une qualité moindre que celui que je bois à *** avec T.

Comme avec N***, la conversation suit un cours que dictent mes passages à Paris, dans des pointillés dont nous remplissons à mesure les vides, et je m’abandonne — précisément — à l’esprit délié d’Aymeric...

Et c’est bien agréable.

 

Comme la pluie s’abat enfin sur la toile au-dessus de nous, j’exhibe la sorte de K-way acheté le matin même, dix fois moins cher que le blouson à capuche noir acheté la veille au BHV hommes après qu’un coup de folie m’a pris (la version modique pèse beaucoup moins que sa version automnale, ce qui console ou inquiète des écarts de prix)...

En même temps, j’avais un peu honte de la chose grise tout effilochée aux manches que je promenais depuis 2006 au moins — je l’ai tachée d’un cornet de glace qui a coulé sur mon bras alors qu’avec R. je déambulais dans La Rochelle, mais cette macule indiscrète s’était estompée sous les pluies —, même si les multiples poches en étaient pratiques et que j’avais envisagé d’en replier les manches en un mince revers que j’aurais fixé avec de la colle à tissu.

Je m’amuse qu’il commente et approuve — ce n’est pas la première fois — mon achat en me disant qu’il semble avoir été fait exprès pour moi, corrigeant donc mon impression qu’il est peut-être un peu trop étroit...

 

Nous profitons d’une accalmie pour payer et quitter les lieux en direction de la rue de la Gaîté. Je me souviens très exactement de quoi nous parlons alors, mais, si je n’ai pas voulu jusqu’ici rendre compte de notre conversation par discrétion envers Aymeric, cette fois, c’est pour n’en pas trop dire sur moi que je tais le sujet que nous développons...

Nous nous installons à la terrasse d’un café où nous sommes déjà allés boulevard Edgar Quinet. La pluie a cessé.

Il est tard déjà. La soirée a passé vite. Aymeric m’a dit avoir beaucoup de travail, il lui faut encore rentrer à vélo : je lui propose de le raccompagner, mettant un terme ainsi à mon embarras d’avoir peut-être trop profité de sa compagnie — et jouant ainsi les prolongations...


Par Motard1100GsxR le 28/08/2014 à 02:01

La guerre en Ukraine est peut-être sur le point de s'achever. Les russes viennent fortuitement de découvrir une nouvelle arme miniature capable de terrasser un ours !

Igor Vorozhbitsyn, un pêcheur russe de Yakoutie, s'est fait sauvagement attaqué par un ours sur son lieu de pêche. Il ne doit son salut que parce son téléphone portable s'est mis a sonner ! Sa belle-fille lui avait installé pour se moquer, la sonnerie personnalisée "Baby" de Justin Bieber. L'ours ne l'a pas supporté et s'est alors enfui !

Source : http://themellowjihadi.com/2014/08/05/justin-beiber-baby/