Le Journal des inscrits - 15 mars 2012
Jour précédentJour suivant
Par griffin le 15/03/2012 à 23:24
Après un verre avec S., Assisté ce soir, à Rixheim, à une conférence d'un certain Christophe André, sur la notion d'estime de soi. Eh bien c'était ... passionnant - et, à bien des égards, passionnant. J'en ai même profité pour acheter deux de ses livres (jusqu'à présent, je n'avais jamais rien lu de lui. Cool, cette soirée. http://christopheandre.com/
Par michelemercier le 15/03/2012 à 23:14
Si Mélenchon continue à monter dans les sondages avec une bonne campagne comme il le fait il aura tout intérêt a faire perdre Hollande qui est déjà pour beaucoup de ses amis un social traitre. Si Hollande perd la gauche explose,La gauche du PS (Montebourg,Hamon,Emmanuelli,Aubry) rejoint le Front de gauche et forme un grand parti "à gauche toute" dont le leader sera Mélenchon avec 2017 pour horizon. A entendre Hollande ce soir,cet homme à tout de Jimmy Carter ! avec les résultats que l'on connait. Hollande,dernier avatar d'un parti qui n'a pas réussi a se refaire après le séisme du 21 avril 2002
Par Felix-Culpa le 15/03/2012 à 22:43
Lotte Lenya (1898-1981) chante la Complainte de la Seine (1934) de Kurt Weill (1900-1950) et Maurice Magre (1877-1941) Au fond de la Seine, Il y a de l'or, Des bateaux rouillés, Des bijoux, des armes... Au fond de la Seine, Il y a des morts... Au fond de la Seine, Il y a des larmes... Au fond de la Seine, Il y a des fleurs; De vase et de boue, Ell's sont nourries... Au fond de la Seine, Il y a des coeurs Qui souffrir'nt trop Pour vivre la vie... Et puis des cailloux Et des bêtes grises... L'âme des égouts Soufflant des poisons... Les anneaux jetés Par des incomprises, Des pieds qu'une hélice A coupés du tronc... Et les fruits maudits Des ventres stériles, Les blancs avortés Que nul n'aima... Les vomissements De la grand' ville... Au fond de la Seine, Il y a cela... O Seine clémente Où vont les cadavres, O lit dont les draps Sont faits de limon, Fleuv' des déchets, Sans fanal, ni hâvre, Chanteuse berçant, La morgue, et les ponts, Accueill' le pauvre, Accueill' la femme, Accueill' l'ivrogne, Accueill' le fou, Mêle leurs sanglots Au bruit de tes lames, Et porte leurs coeurs, Et porte leurs coeurs, Et porte leurs coeurs, Parmi les cailloux... Au fond de la Seine, Il y a de l'or, Des bateaux rouillés, Des bijoux, des armes... Au fond de la Seine, Il y a des morts... Au fond de la Seine, Il y a des larmes... Je ne sais pas pourquoi, mais après Kurt Weill, ce qui suit me parait un peu fade ... Vanessa Paradis et M chantent La Seine (Un monstre à Paris, 2011) Moi je dors près de la Seine Jackie Lawrence Allez, on fera une exception pour Anne Sylvestre ... Anne Sylvestre : " T'en souviens-tu, la Seine ?..." (1965) T'en souviens-tu, la Seine, t'en souviens-tu comm' ça me revient, me revient la rengaine de quand on avait rien, de quand on avait pour tous bagages tes deux quais pour m'y promener, tes deux quais pour y mieux rêver ? Tu étais, tu étais mes voyages et la mer, tu étais mes voiliers, tu étais pour moi les paysages ignorés. Je te disais, la Seine qu'on avait les yeux d' la mêm' couleur. Quand j'avais de la peine, quand j'égarais mon coeur, quand je trouvais la ville trop noire, tu dorais des plages pour moi, tu mettais ton manteau de soie, et pour moi, qui ne voulais plus croire, et pour moi, pour pas que je me noie, tu faisais d'un chagrin un' histoire, une joie. Ils te diront, la Seine, que je n'ai plus de coeur à promener ou que, si je promène, c'est loin de ton quartier. Ils te diront que je te délaisse et pourtant je n'ai pas changé. Non, je ne t'ai pas oubliée, mon amie de toutes les tendresses. J'ai gardé dans mes yeux tes reflets, j'ai gardé tes couleurs, tes caresses pour rêver. T'en souviens-tu, la Seine, t'en souviens-tu comm' ça me revient, me revient la rengaine de quand on était bien? Et si j'ai vu d'autres paysages, tes deux quais m'ont tant fait rêver. Attends-moi: j'y retournerai, tu seras mon premier grand voyage. et le port où je viens relâcher, fatiguée de tant d'autres rivages oubliés. T'en souviens-tu, la Seine, t'en souviens-tu ? Paroles et Musique: Anne Sylvestre 1964 © Warner Chappell
Par Hobbyone le 15/03/2012 à 22:42
Selon le calendrier Romain, ce jour s'appelait Les Ides de Mars qui marquaient le début de l'année Ce même jours, Jules César trouve la mort, assassiné au Sénat par certains de ses membres. "Tu quoque mi fili" Toi aussi mon fils aurait-il adressé à Brutus .... ....c'est ainsi que l'ignoble Brutus est entré dans les annales! (pour les amateurs de contrepetries)
Par jeanlucg31 le 15/03/2012 à 22:13
:: Festival "Des migrations" :: Des migrations du 16 au 30 mars 2012
La huitième édition du Festival International CDC, sous titrée Des migrations invite des artistes, essentiellement originaires d’Afrique et du Moyen Orient, pour lesquels le voyage est devenu une deuxième patrie. Avec : Romain Mercier & Betty Tchomanga "-A-" Christian Rizzo "Saknan Göze Çöp Batar" Germaine Acogny "Songook Yaakaar" Qudus Onikeku "My Exil in my Head" Héla Fattoumi / Eric Lamoureux "Lost in bourqa" Nelisiwe Xaba "THe Venus" Aicha M'Barek & Hafiz Dhaou "Kharbga" Fabrice Lambert "Faux mouvement" Bouba "Le syndrome de l'Exilé" Tayeb Benamara "Là-bas" Israel Galvan "La Edad de Oro" C.D.C.
Par JeanFrancois le 15/03/2012 à 21:17
En ce moment c’est o-hanami ! Haru no sakura !
Par jeanlucg31 le 15/03/2012 à 21:09
Pour les amateurs d'electro, première diffusion de La Petite Radio sur Good Morning Toulouse [http://radiogmt.com/], rendez vous mensuel de la petite team. En podcast dès mardi sur le site de la petite.fr
(ré)écouter

La petite radio

podcast # 1 ICI lapetite.fr

Par fice le 15/03/2012 à 20:48
...depuis que j'ai touché à ce blog. Presque trois ans... c'est énorme. Pourtant, il a compté dans ma vie, beaucoup. Depuis, Bichon est toujours là, je l'aime toujours follement, oui, oui, oui, depuis maintenant plus de 8 ans et nous sommes les heureux propriétaires d'une très belle maison, pas celle de nos rêves mais très proche tout de même. Côté pro, j'ai pas mal progressé, toujours dans l'export, mais dans une multinationale, qui me permet un avancement certain et, soyons clairs, plus rapide. D'ailleurs, faut le dire, j'adore mon job, même si j'ai rejoint le club des gens qui sont incapable d'expliquer à leur propre conjoint ce qu'ils font vraiment de leur journée, alors qu'ils ont un poste plutôt important. Mes amis sont toujours les mêmes, et je les aime, énormément, plus que ma propre famille. Pour chacun de ces 3 couples, j'ai été soit le témoin de mariage, soit le parrain de leur enfant. Tous sans exception, vous faites partie de moi, à jamais si vous le souhaitez comme je le souhaite. Mon frère reste un chieur, on ne se parle quasiment plus, et ma reum a finalement compris que ca ne servirait strictement à rien de nous re-pousser l'un vers l'autre. Ca n'a jamais marché, ca ne marchera jamais. De mon côté, je me suis assagi... beaucoup, je suis toujours pourvu d'un humour de merde, mais au fond c'est qui me décrit le plus. Je tente d'être un peu plus cool, même si je pense (voire sait) au fond de moi que c'est une cause perdue, que je serai toujours ce petit gars un peu coincé, un peu gauche, un peu bizarre, un peu distant et qui aura toujours une réaction épileptique aux moindres signes d'intolérance chez ses congénères (oui, ca vaut aussi pour ce qu'on appelle "le milieu", je ne m'y ferai jamais, au cloisonnement). En tout cas, je vais de ce pas re-découvrir le site auquel j'étais pas loin d'être accro il y a de cela quelques années.
Par tricatchou le 15/03/2012 à 20:39
Cela vous excites de voir des hommes s'aimant en dessins animés? En manga, le style s'appèle: Yaoi 2 saisons de Sekai-ichi hatsukoi, œuvre d'un maitre du genre ( Nakamura Shungeku ): http://www.hinata-online.fr/sekai-ichi-hatsukoi/
Par ZavattaR le 15/03/2012 à 20:37
...Radio Tennis Play ! <;op
" Roland Garros... ... c'est dans deux minutes ! " Jo sera-t-il le 5ème !? (à remporter un tournoi du grand Chelem après 27 ans !?)
Retrouvez l'intégralité de Radio TennisPLAY sur http://www.tennisplay.fr/
Par jules75004 le 15/03/2012 à 20:23
J'espère trouver un jour le repos.
Par JeanFrancois le 15/03/2012 à 20:01
Pour certains qui en ont besoin http://chatroulette.com/
Par JeanFrancois le 15/03/2012 à 19:47
La justification de la locution " au temps que" est tout simplement ridicule.
Par kieran1973 le 15/03/2012 à 19:41
Le WE dernier, je suis allé visiter l’expo sur les masques de jade mayas avec mon Zhomme à la pinacothèque de Paris. Les pièces exposées proviennent très majoritairement des dernières fouilles effectuées depuis dix ans sur les sites de Calakmul et Okxintok. Ce n’est pas sans me rappeler l’expo d’il y a 20 ans au grand palais avec les 1ers objets magnifiques exhumés du site de Calakmul, comme ce masque de jade (il n’est pas dans la dernière expo).
Le glyphe-emblème de Calakmul (la cité du Serpent), très grande ville, rivale d’une autre plus connue peut-être, Tikal.
Parmi les différents objets, j’ai beaucoup aimé ce plat avec 4 chauve-souris.
Et aussi ce pectoral trouvé dans la tombe d’un adolescent à Okxintok.
Quand aux autres objets, je vous laisse le soin d’aller les voir vous-même. Un petit dessin valant mieux qu’un grand discours (ou encore une petite visite à l’Expo vaut mieux que des tonnes de photos)
Par JeanFrancois le 15/03/2012 à 19:37
Il est rassurant de constater que le monde fonctionne selon l'ordre établi et que la médiocrité a su trouver sa place dans sa fosse d'aisance, qu'elle confond avec sa provende et son essence !
Par LaVoixOff le 15/03/2012 à 19:27
CE SOIR bajoues de truisme au fiel de Débande, subliminale de romaine en salade, et chariot charretée de délicatesses en crottes Château Lafôte ou Château Péteux
Par jeanlucg31 le 15/03/2012 à 19:22
âme sensible s'abstenir =^.^=
Par JeanFrancois le 15/03/2012 à 19:22
Dans l'antiquité romaine, l’esclavage n'est pas un état permanent. Il s'agit au contraire d'un statut juridique et politique transitoire, tout esclave peut devenir un homme libre, un affranchi. Les plus célèbres affranchis sont ceux de l'époque de Néron qui a toujours su faire fantasmer les âmes faibles. L'un des plus célèbres, en raison de sa bêtise et de sa cruauté, se nomme Epaphrodite qui brisa la jambe d'Epictète pour voir si un stoïcien pouvait réellement supporter la douleur.
Par JeanFrancois le 15/03/2012 à 19:20
Si j'écoute le monde qui m'entoure. Mélenchon, Sarkozy et Hollande sont les trois noms qui reviennent le plus souvent. Avec bien des nuances très fortes, et des modalités de jugement très variées !
Par toutneuf69 le 15/03/2012 à 19:07
Par Hobbyone le 15/03/2012 à 17:48
Encore une autre .....
Par Brotherhoodofman28 le 15/03/2012 à 17:32
Par Brotherhoodofman28 le 15/03/2012 à 17:29
Par Brotherhoodofman28 le 15/03/2012 à 17:28
Par Zyggy le 15/03/2012 à 17:25
Plutôt que de poster une photo par jour, j'ai regroupé 44 photos ayant obtenu des prix pour leur qualité ou originalité, dans un diaporama. C'est ici > http://www.wikroll.com/photorama/
Par Brotherhoodofman28 le 15/03/2012 à 17:21
"dykes rule and guys drool " ;)
Par Brotherhoodofman28 le 15/03/2012 à 16:52
" Boy Your Loving Is All I Think About " ( " Na na na Hey Hey Kiss Them Goodbye ",Bananarama,1983 )
Par Felix-Culpa le 15/03/2012 à 13:18
Par Hobbyone le 15/03/2012 à 11:25
Aujourd'hui c'est la mi-Carême ... alors profitons-en! ... chaud-froid de volaille avec un gâteau aux cèpes ...
Par Zyggy le 15/03/2012 à 09:28


"Bonobo Portrait" Jacksonville Zoo, Floride, USA (© Graham McGeorge)

Je pourrais rester des heures a regarder ce beau Bonobo (oo)

Par ormegris le 15/03/2012 à 08:54

Vive le printemps ! L'an passé elles étaient arrivées dans la première semaine d'avril.


Huppe fasciée. Upipidés.

Par ormegris le 15/03/2012 à 08:08


Jacinthe.

Par ormegris le 15/03/2012 à 08:05


Jeunes pousses de Balsamine. Impatiens balfourii. Balsaminaceae.


Jeunes pousses de roquette. Eruca sativa. Brassicaceae.

Par jeanlucg31 le 15/03/2012 à 07:29
Qui est l'auteur de cette œuvre ?
Par cyrille-12 le 15/03/2012 à 07:01

Reprise en douceur après un petit intermède familial qui m'a vu, acteur principal, agir en bon père intransigeant mais juste. Reprenons disais-je avant d'être grossièrement interrompu par une personne que j'affectionne depuis toujours. Pas la peine d'en dire plus...

Sans trop fouiller j'ai trouvé ce triptyque (je vérifie quand j'ai un doute mais triptyque peut être utilisé pour une œuvre non repliable. De plus avec un i et un y j'ai souvent un doute, donc c'est dictionnaire avant tout...). Juste une petite modification pour y apporter ma touche et je vous livre trois photos. Je n'en ai pas honte, j'aurais bien voulu tester une idée que je viens d'avoir pour vous cacher doublement ces photos pourtant...


Je pense que vous ne perdez rien pour attendre...

Par griffin le 15/03/2012 à 01:46

Je serais bien incapable de dire pourquoi (ou alors, ça va encore me prendre un temps fou1), crise de la quarantaine, peut-être - mais, en ce moment, donc, je réécoute HFT. Pas comme d'autres relisent Proust ou Jean de Sponde, non: vraiment. Il me semble que j'ai découvert Thiéfaine par un ami, en entrant en seconde. Je le revois, ce type, si différent de moi, avec ses cheveux longs, sa barbichette d'ado, ses vieux pulls informes et , autour du cou, cet espèce de keffieh qu'il devait porter nuit et jours; ses yeux explosés dès le premier cours de matin... avec ma vivacité d'esprit habituelle, il a dû me falloir deux ou trois ans pour comprendre qu'il n'y avait sans doute pas que du tabac, dans ses vieilles clopes roulées.yeux Il me semble, d'ailleurs, que les gens qui écoutaient Thiéfaine, étaient aussi plus ou moins tous des post babs, un peu comme ce garçon roux, Jowy, qui venait sur GA, voilà quelques années, et que ce qui les séduisait aussi ou surtout, chez Thiéfaine, c'était le côté "herbe bleue". Ce n'était pas trop mon truc, ou du moins sans plus (même si, quelques années plus tard, à la fac, je ferais quelques soirées bien sympa, avec les potes, et que je ne les renie pas et que j'ai même une certaine nostalgie de ces moments où, tous un peu "faits", chez un pote musicien, on prend tous un instrument de musique et on se met à jouer ensemble, précisément dans le bonheur un peu étrange de savoir, tout à coup, faire sans savoir et être... l'espace d'un moment, avec les autres). Est-ce "la fille du coupeur de joints" qui provoquait cet amour inconditionnel, alors, des "fumeurs" pour HFT ? Est-ce, plus généralement, son imaginaire qui colle bien à celui de leurs sensations? Point ne sait... Mais moi, à quinze ans, non: d'ailleurs, j'étais un garçon plutôt naïf et inexpérimenté, à l'époque. Je ne trainais pas dehors et je n'ai pas eu une adolescence particulièrement romanesque. Du moins, rien de notable avant la fac: je vivais avec sa mère et ma grand-mère, je faisais de l'escrime, j'aimais bien lire et rêvasser, j'aimais bien la mer, aussi, et écrire, ah, oui: surtout écrire... Ecrire au bord de la mère eût été un rêve. Sexuellement aussi, d'ailleurs: je devais un peu me chercher, sans plus: rien d'excitant ni de dramatique à ce niveau-là non, à part cet épisode troublant de mes quatorze ou quinze ans. Mais c'est une autre histoire... Bref, à l'époque, ce qui me plaisait, ce m'était pas du tout le côté fumette, que je ne soupçonnais même pas: je crois que ce qui me plaisait, chez Thiéfaine, c'était ses mots, et l'originalité d'un univers que je trouvais (déjà) très poétique. Ah, là, là... à l'époque, il me semblait que "Je t'en remets au vent" était la plus belle chanson, voire le plus beau poème qui pût jamais exister". Et, moi qui ai une si piètre mémoire, je la connaissais par coeur, cette chanson. Mais la toute première chanson de lui que j'ai entendue, je crois que c'était celle-ci: 22 mai 19682. Depuis celles de Bourvil et de Fernandel dans mon enfance, je crois qu'une chanson ne m'avait jamais autant fait rire. Et, plus de vingt ans plus tard, je l'adore toujours.
1 J'en viens à me demander, à cause de "Coupable", si ce n'est pas lié, encore et toujours, au Pianiste, l'autre jour. 2 A mon éventuel (me rappelle lld) lectorat le plus jeune, je rappellerai simplement que le 22 mai 1968 fut la veille ... du 23 mai 1968.
Par jeanlucg31 le 15/03/2012 à 00:00
=^.^=