Le Journal des inscrits - 18 mars 2012
Jour précédentJour suivant
Par Felix-Culpa le 18/03/2012 à 23:52
... Ne vous croyez pas obligé de crier comme le fit Florent Schmitt lors du concert du 26 novembre 1933 salle Pleyel, interrompant Madeleine Grey qui interprétait des extraits du Silbersee : " Vive Adolf Hitler ! Nous avons assez de mauvais musiciens en France sans qu’on nous envoie tous les juifs d’Allemagne ! " Fuyant l'Allemagne nazie en mars 1933, déçu par l'accueil français, Kurt Weill s'embarque pour les Etats-Unis en septembre 1935. Il obtient la nationalité américaine en 1943, devenu l'un des plus éminents représentants de la comédie musicale new-yorkaise, et meurt à New-York en 1950. Kurt Weill - Die Dreigrogroschenoper - L'opéra de quatre sous - 4 chansons chantées en français avec Albert Préjan, Margo Lion et Jacques Henley; N° 1 - Chant des canons N° 2 - Chant d'amour N° 3 - Tangoballade N° 4 - Ballade de la vie agréable Faut-il pour autant brûler Florent Schmitt (1870-1958)? Suite sans esprit de suite, 1937
Par Felix-Culpa le 18/03/2012 à 23:10
... qui nous protègera de l'ennui, de la malveillance et de la malsonnance des posts de Jean-Franc-Couillon ...
Par Felix-Culpa le 18/03/2012 à 22:34
... Sur les Liberalia (17 mars), trop occupé à vendre, le front couronné de lierre, des gâteaux au miel, et à courser au sauna ceux qu'il croit vêtus d'une nouvelle toge virile (libera) Il ne nous a pas davantage tenu au courant, après avoir annoncé un peu au hasard O-Hanami, de la progression du sakura senzen... c'est à dire le rush, le front de la floraison des cerisiers, du sud au nord de l'archipel nippon... (En fait, ça me parait bien tôt , sauf peut-être bien sûr à Okinawa ...)
Sakura weather map Tout ça pour quoi ? ... Pour le degré zéro du message politique ou de l'analyse musicale, lui qui "ne distinguerait pas Bach de Clapisson " ou Dupont -Saignant de Marine Lapine ?... Dieu merci, il y a une vie après Boulez, comme après Jean-Franc-Souillon ... Où y-a-t-il de la création dans ses petits pâtés botuliques ? Pourquoi m'insulter alors que je ne suis pour rien dans les élucubrations de Till Eulenspiegel ?... Heureusement, il nous reste la poésie, c'est à dire ce qu'il y a de plus éloigné du jean-francisme ... haru no yo wa sakura ni akete shimai keri « La nuit de printemps s’achève, le jour se lève sur les cerisiers. »Matsuo Bashô (1644-1694) Yo no naka ni Taete sakura no nakariseba Haru no kokoro wa Nodoke karamashi « S’il n’y avait pas de floraison de cerisier, ô combien notre coeur serait plus tranquille au printemps » ( Ariwara no Narihira, Kokinshuu )
Par Bplus le 18/03/2012 à 22:22
Celui là date de quelques années.
Par Jerem51 le 18/03/2012 à 22:08
Ce n'est pourtant pas Jean-Claude Pascal à l'Eurovision que présente cette aquarelle de Carmontelle, mais Denis Diderot et Friedrich Melchior, baron de Grimm qui semblent vraiment beaucoup s'apprécier ne dirait-on pas ? Enfin, s'apprécier jusqu'à ce qu'à ce que ces deux-là ne se brouillent sévèrement après que Diderot, très attaché à l'indépendance des gens de lettres, ait fustigé par monts et par vaux la décision de Grimm d'accepter d'être "baronisé" par la Cour de Vienne. Jean-Jacques Rousseau, peut-être point dupe, et d'autant moins qu'il a formé un trio avec les deux précédents, semble d'ailleurs avoir dressé du baron Grimm un portrait assez cruel d'un homme insolent, tutoyant ses domestiques et ayant des manies qu'une certaine caricature considérerait comme signes de "gaytittude", se lavant et de se baignant à l’excès, se nettoyant les ongles plus qu’il ne convenait à un citoyen libre, remplissant de céruse le creux de ses joues amaigries, à la façon d’une petite-maitresse ou d’une coquette surannée. Jean-Jacques aime médire et ses inimitiés sont profondes, certes, pourtant que voila une aquarelle qui laisse planer bien des questions sur la véritable amitié qui unissait Diderot et Grimm.
Par sixte le 18/03/2012 à 21:58
Comme un jour désintégrant la nuit, tu as vu le puits. Sans fonds, sans fars, sans rien, tu l’as vu nu, le cul à l’air. Et là où on aurait troussé la bonne tu brasses de l’air. Tes poumons entachés tu humes gaillardement l’air. Rien ne vaut la senteur viciée d’une ville à l’agonie. Tu erres sans but dans les rues de Paris la communarde. Il fait jour, puis nuit, tu ne sais plus où donner de la tête. Et les fantômes jaillissent, c’est normal, c’est la nuit. Tu lèves ton verre pour les amadouer. Tu le jettes parterre. A la russe ! A la hussarde ! Tu montes des chevaux D’ici et de l’au-delà. Tu montes fièrement. Ta monture jamais ne se plaint, brave bête. Les parisiens toujours gémissent. Toi tu t’en fous, tu bois, jusqu’à la lie. « A mourir pour mourir » je ne choisis pas. Pourvu que mes artères tiennent jusqu’à la fin.
Par dorant le 18/03/2012 à 21:23
Conformément à la tradition, le cadavre du pape Chenouda III a été exposé aux fidèles dans la cathédrale Saint Marc du Caire- photos ci-dessus - Le défunt pontife exposé, après des soins de conservation, porte la tiare et les ornements sacerdotaux traditionnels et a été assis sur un trône de bois. Les fidèles souhaitant lui donner un dernier adieu forment une queue de près d'un kilomètre.
L’Égypte toute entière, rend hommage au défunt. En attendant l'élection d'un successeur, procédure qui peut être longue (près de huit mois la dernière fois...) c'est un de ses proches, l'évêque Pacôme qui assure l'intérim. ci-dessous Chenouda III de son vivant
Par Felix-Culpa le 18/03/2012 à 20:55
... des Chants de l'âme d'Olivier Greif (1950-2000) : 9 lieder pour voix et piano, écrits entre 1979 et 1995 sur des textes de William Blake et des poètes élisabéthains, méditations sur la vie et la mort, dans la version de référence, celle de la création salle Gaveau en 1996 avec le compositeur au piano et la grand soprano anglaise Jennifer Smith, éditée par Triton... J'ai trouvé ça vraiment très beau et d'une grande intensité dramatique... ça n'est pas pour le moment disponible sur Youtube, aussi vous posterai-je cet extrait d'une autre de ses oeuvres, publié par un violoncelliste que j'ai eu l'occasion de voir jouer par chez moi ... 1er mouvement du Quatuor à Cordes avec voix n°2 sur 3 Sonnets de Shakespeare - "No Longer Mourn" Alain Buet, Barytone and the Ensemble Syntonia : Pascal Oddon, Thibault Noally, violons ; Anne-Aurore Anstett, alto ; Patrick Langot, violoncelle 2010, ABB Productions. From The Zig-Zag Territoires / Outhere album "The Battle of Agincourt".
Par sixte le 18/03/2012 à 20:45
Vivre.
Par sixte le 18/03/2012 à 20:44
Ta soldatesque envahit un monde brumeux et fantasque. Mais l’alcool t’emportera. Jusqu’à ce que ton foie éclate et ton esprit divague. L’alcool l’emportera. Et dans ta nuit, ton grand sommeil, tu rêveras. L’alcool t’emportera. Tu danseras sur la tombe d’Hadrien le Grand. L’alcool t’emportera. Tu ôteras tes vêtements blancs comme un linceul. L’alcool t’emportera. Tu es ivrogne à ne pas lâcher ton verre. L’alcool t’emportera. Vide ou plein il est le seul charme qui te trouble. L’alcool t’emportera. Mourir de mort lente ce n’est pas dans ton sang. L’alcool t’emportera. Que Dieu vienne en aide à mon panache blanc. L’alcool t’emportera. Et tes frères humains tu ne les vois pas. L’alcool t’emportera. Jusqu’à ce que tout disparaisse derrière ton pas. L’alcool l’emportera.
Par Zyggy le 18/03/2012 à 19:50
... (chanson de Charles Trenet à ne pas chanter dans une centrale nucléaire). Pour la cerise sur le gâteau et pour rester dans le ton, voici la facture atomique qui fait BOUM (!) 20 000 000 000 de $ pour la première bombe atomique, ca fait cher le joujou.

Nuclear Weapons

Ce qui me fait peur, c'est qu'ils ont perdu 11 bombes (oo)

Par jules75004 le 18/03/2012 à 18:58
J'ai vécu ce week-end deux moments historiques. L'un, samedi, à l'autre bout de la France (Montpellier). L'autre, cet après-midi, lorsque, sortant du métro pour rentrer chez moi, je me suis trouvé pris dans une foule nombreuse, compacte et attentive (Bastille).
Par edenkey le 18/03/2012 à 18:29
Une grande scène, une grande salle confortable... Et en durée limitée... alors on n'hésite pas
Bande annonce requiem.avi par edenkey Du 4 au 26 avril les mercredis à 19h30 et les jeudis à 20h00 Au théâtre Marsoulan 20 rue Marsoulan 75012 Paris réservations billetteries habituelles et auprès du théâtre: Rejoignez le groupe facebook : http://www.facebook.com/groups/requiempourunegarce/
Ce soir, Claude et Sylvia célèbrent leur anniversaire de mariage... Seulement Sylvia n'est pas là, préférant la compagnie de son amant. Lorsqu'un VRP maladroit frappe à la porte, c'est l'occasion rêvée pour Claude d'en faire la victime expiatoire de son ennui. Mais quand cet intrus se présente comme un expert capable de vous débarrasser de toute espèce de nuisible, il pique alors la curiosité du mari bafoué... Et le spectacle prend une toute autre tournure. Ce qu'en dit la presse: « une comédie policière dans le plus pur style hitckcockien auquel on aurait rajouté un soupçon de vaudeville à la Queneau et de raffinement à la O.Wilde: humour noir, sex-appeal, quiproquos, tension et suspense (Flash 66) "Il faut d'abord saluer la qualité d'écriture du texte de David Sauvage. Très littéraire, les échanges à fleurets mouchetés entre les personnages offrent au public quelques répliques remarquables. Quelques dialogues teintés de misogynie, mais écrits avec talent, auraient sans doute séduit Sacha Guitry. "(Froggy Delihght)
Extrait requiem 3minutes par edenkey
Par dorant le 18/03/2012 à 17:34
La photo du candidat qui fait polémique : je ne comprends pas très bien celle-ci à moins que l'on nous pousse à penser que tous les hommes publics doivent être lisses, liftés, bottoxisés et être passés par la chirurgie esthétique et des régimes amaigrissants. Il est en train de travailler, dans un transport en commun (première ou deuxième classe, c'est difficile à distinguer) et c'est tout.
Par michelemercier le 18/03/2012 à 16:23
Le candidat de la Gauche,ce n'est pas Hollande c'est Mélenchon !
Par Pulsar1 le 18/03/2012 à 15:53
... Oui je sais...
Par lanfeustbx le 18/03/2012 à 15:51
un très beau film qui fait mouiller les yeux
Par koumkoum le 18/03/2012 à 15:24
Tolerence maximum pour: une culture consumeriste , la mise en oeuvre qui en decoule de la (quasi seule) liberte... individuelle, des citoyens désenchantés et désocialisés Tolerence zero pour : la consequence et les derives de ces choix ... conditionnés. Et le serpent se mord la queue (1). Et la boucle et bouclée . Sans commentaire... : vidéo de "L'effet papillon a 13:00 mn" (1) Declaration des droits de l homme" Vous aviez remarqué le serpent qui se mord la queue au dessus du faisceau des licteurs et du texte ? pour ceux qui connaissent ce symbole...
Par denisalb57 le 18/03/2012 à 14:42
Par stan-blake le 18/03/2012 à 14:42
Un mec m'a dit la semaine dernière : "fut un temps, on t'aurait brûlé pour ce que tu viens de faire". En effet, c'est sans doute probable et pour cause : je suis magicien. Cartes, pièces, cordes, foulards, mentalisme, petites, moyennes et grandes illusions, je suis un magicien qui fait de la magie générale. Et oui, les magiciens, c'est comme les médecins, il y a les spécialistes et les généralistes. Je ne fais pas que des cartes ou que des pièces, je fais de la magie avec tout et n'importe quoi, de quoi surprendre et faire rêver les gens n'importe où et n'importe quand. J'ai 37 ans et je fais de la magie depuis l'âge de 8 ans, du jour où j'ai rencontré un magicien qui m'a absolument fasciné et que j'ai dis : "je trouverai comment il a fait ça". Ma détermination à vouloir comprendre et trouver ce tour là, m'a fait entrer peu à peu dans le monde de la magie, d'abord en lisant des livres et puis en rencontrant des magiciens et un en particulier qui m'a appris les bases. Ce n'est que des années après avoir cherché l'explication de ce fameux tour que je l'ai trouvée mais le fait de faire de la magie, de savoir "les trucs" avait tué la magie et ce que j'aimais quand j'en voyais, jusqu'à ce que je retrouve cette sensation merveilleuse dans le regard de ceux à qui j'en faisais. Mais si j'ai percé bien des secrets, je n'ai toujours pas trouvé le truc pour faire apparaître un mec simple, sympa, normal, qui ne se prenne pas la tête ou qui n'ait pas des pratiques "bizarres". Je m'appelle Guillaume et ceci est mon blog. Bienvenue :)
Par Pas-si-innocent-que-ca le 18/03/2012 à 14:40
Hier, alors que je triais pour une fois mes photos, je suis retombé sur le tas de photos laconiquement identifié comme celui des exs. Prenant mon p'tit coeur tout fragile à deux mains, je me suis attaqué au tri. Revoir les photos de Lui et puis celles de tous les autres m'a fait à la fois du mal et du bien. Je suis rapidement parvenu à faire 2 piles de photos : - d'un coté celles de ceux avec qui je suis resté longtemps ( photos de soirées, de vacances, ...) - d'un autre coté, celles de ceux avec qui l'histoire fut plus courte ( mais sérieuse tout de même , ce ne sont pas des plans d'un soir non plus ) Et au final, je fus frappé par une étrange constatation : les mecs de mes histoires "courtes" sont physiquement plus attirants mais tous un peu dans le même genre (grands , musclé, belle gueule etc ) Ceux de mes histoires plus suivies sont attirants bien sûr mais physiquement moins "bogosse" et surtout ils sont très différents les uns des autres (blonds, bruns, petits , grands, musclés, moins musclés, etc ) Du coup je me suis demandé s'il y avait un lien de cause à effet. Est ce que le groupe des "histoires courtes" a été choisi inconsciemment pour leur physique sans prendre en compte leur personnalité, leur caractère? Suis je aussi superficiel que les autres ?
Par Pulsar1 le 18/03/2012 à 13:14
Par domilyon le 18/03/2012 à 12:20
"Si Dieu avait choisi de s'incarner dans les années 2000, n'aurait-il pas recouru aux techniques en vigueur ? Imaginons le plan de communication. .D'abord, l'ange Gabriel envoie un texto à Marie, qui envoie un SMS à Elisabeth pour confirmer sa venue. .Jésus recrute ses disciples sur Facebook, et rencontre Marie-Madeleine sur Meetic. Son enseignement : "Si quelqu'un t'envoie un spam dans la boîte aux lettres, tends-lui encore ta page perso". .Judas vend le Christ sur eBay. .Le dimanche des Rameaux, les internautes votent pour Jésus. Une semaine après, c'est Barabbas qui fait le buzz, et Jésus est "nominé". .Le début du Pro-logiciel de l'e-vangile de Jean devient : "Au commencement était Word". .Paul envoie un e-mail aux Romains, deux aux Corinthiens, etc. .Pas besoin d'Eglise : un portail suffit. Les encycliques sont des mailings...en six clics. .Les célébrations sont suivies sur Skype. Les conciles sont des forums de discussions. La confession se fait par chat... "
Par lo-lo le 18/03/2012 à 11:48
Quand j'écoute Dirty Gold, je m'imagine au réveil, un matin d'été, déjà étourdi de soleil mais pas encore écrasé par la chaleur. Le temps s'écoule lentement, et rien n'a vraiment d'importance. Les amitiés se cultivent en silence, allongés côte à côte dans un jardin à l'herbe jaunie, ou debout les pieds dans l'eau à scruter l'horizon.
Par Bplus le 18/03/2012 à 11:38
Par buckingham le 18/03/2012 à 11:37
Je viens de m’apercevoir que c’est la St Cyrille ! Alors un petit post en passant (car il le vaut bien), BONNE FÊTE CYRILLE. Ainsi qu’aux autres Cyrille, Ciril, Cirilio, Cyrielle, Cyril, Cyrilla, Cyrillus, Kiril, mais aussi aux Aimée, Acmé, Aimie, Amata, Amaya, Amicie, Ammie, Amy, Maitena et aussi Braulio, Léobard et encore Salvator, Salvador, Salvadore, Salvatore, Sauveur, Savidor, etc. J’en oublie ? Oui bien sûr, et pas qu’un peu !
Bonne fête Cyril ~ Cyrilius ~ CLX !!!
Par koumkoum le 18/03/2012 à 11:02
Ci-joint une video d'une "table ronde" où les intervenants analysent l'éducation d'aujourdhui ses qualités , ses défauts , des propositions d'amélioration... vidéo de "La société qui vient" Pour ceux qui veulent me réduire à un paranoïaque du complot, si c'est le sentiment que je laisse pour certains j'y suis sans doute en partie pour quelque chose. Néanmoins mon but est avant tout sur ce plan là, et comme d'autres y contribuent ici très bien d'ailleurs sous différentes formes, d'agrandir le champ de perception concernant la manière dont on peut conditionner les individus à adopter un comportement et une manière de pensée (dont celui de la paranoïa et du sentiment d' impuissance d'ailleurs) sans qu'ils en soient complétement conscients puisque cela passe par un réseau de processus divers et variés.. Le conditionnement n'est d'ailleurs pas forcément "mauvais", on y est tous forcément plus ou moins soumis, tout dépend la manière dont cela est fait et de ce que l'on attend des individus. Et c'est peut être là où il peut y avoir des désaccords ... sur l'interprétation. Par ailleurs, on comprendra que trouver un compromis entre un article détaillé mais qui amène juste une pièce à l'édifice ou une synthèse sur une vue plus générale, on sera souvent contraint de faire le choix entre un certain manque de crédibilité et une présentation argumentée mais longue et austère qui demande une grande disponibilité... et aura tendance à repousser le lecteur. voici donc ci dessus un exemple argumenté plutot convainquant je trouve, pour entre autre , car ce n'est pas non plus le but en soi de cette table ronde qui est d'amener des réflexions pour "l education de demain", montrer comment on faconne l'esprit dès le jeune âge lorsque l'on est pas devant un ecran, comment on clive tres tôt les esprits notamment entre scientifique et litteraire , montrer que la volonté de division est mise en oeuvre autant au coeur de la pensée qu'entre individus ... ... détailler à travers l'éducation (comme Max Weber a pu le mettre en évidence dans l'évolution de l'ethique religieuse , tout proportion gardée) comment le système favorise DES LE DEPART la pensée utilitariste en coupant l'herbe sous le pied du désir et donc de l'investissement à la fois personnel et associé dans des projets novateurs révélant la richesse de chaque singularité du groupe. "Couper l'herbe sous le pied du désir dans l'education = couper l'herbe sous le pied de la souverainté de l'unité " ? ( diviser pour mieux éduquer bien entendu ! juste pour rassurer ceux dont je parlais en début d'article)
Par fice le 18/03/2012 à 10:14
...en un tout petit peu plus que 24h, et rien, mais RIEN quoah! Pas un effet, l'indésirable est toujours là. Peut-être devrais-je me lancer dans la psalmodiation plaintive péruvienne ? ou mettre un cierge à Ste Rita ? ou tout simplement me forcer un peu ? Parce que bon, mardi, moi je passe à la casserole, et tout a intérêt d'être clean... ! Diantre, que ma situation est incofortable...
Par cyrille-12 le 18/03/2012 à 09:28

dit une lady à son lord de mari qui stoïque lui répondra un quart d'heure plus tard "oui c'est beau, l'amour aussi...". Gros temps de réflexion et réponse de la lady "Oui c'est beau, mais la neige c'est plus souvent !". Comme nous étions entrain de déjeuner en pensant à cette petite histoire imaginaire et que j'avais ma tasse de thé à la main, j'ai souri et provoqué un regard surpris de Marmotte 1er.

En tout cas, pas question de nous retirer à la montagne ou alors dans un endroit où il ne fait que rarement froid.

Voici par un pur hasard deux saisons d'illustrées.


Et pas besoin de connaître Vivaldi pour savoir quelles sont les manquantes !

Par 1rom1 le 18/03/2012 à 09:07

de Adalbert Stifter, l’Homme sans postérité, Libretto, 2011, pp. 109-110 :
Illustration de couverture: Adalbert Stifter, Mondaufgang (détail), 1855.
Victor […] attendait ce qui allait suivre. — Tout cela est peine perdue, recommença l’oncle d’une voix lente, peine perdue, oui. Jeunesse et grand âge ne vont pas ensemble. Tu vois, tu es bon, tu es solide, tu es loyal, tu es plus que n’était ton père à ton âge. Je t’ai observé tout ce temps, et l’on peut sans doute compter sur toi. Tu as un corps que la nature a fait fort et beau, et tu aimes exercer ta force, soit que tu escalades les rochers, soit que tu te promènes au grand air, soit que tu nages, mais à quoi tout cela sert-il ? Voilà un bien qui est loin de moi, oui, très loin au-delà de tous les mondes. En secret, ma voix intérieure n'a cessé de me le dire : tu n’arriveras pas à faire que son œil te regarde, tu n’atteindras pas la bonté de son cœur, parce que tu ne l’as point semée, ni plantée. Je le reconnais : les années qu’il aurait fallu pour cela sont maintenant révolues, elles sont à présent sur l’autre versant des montagnes et il n’est aucun pouvoir capable de les faire remonter de ce côté-ci où s’étendent déjà des ombres froides. Retourne donc auprès de cette vieille femme dont tu ne peux plus guère espérer recevoir de lettre avant ton départ. Va auprès d’elle, et vis en paix et dans la joie. Victor était bouleversé. Le vieillard était assis de telle sorte que les éclairs illuminaient son visage ; parfois, dans la pièce obscure, on eût cru que du feu courait dans ses cheveux gris, que la lumière éclatait sur ses traits ravagés. Si naguère le silence inconsistant et l’indifférence morte de cet homme avaient paru à Victor navrants et vains, il n’en était que plus remué à présent par son agitation. Le vieillard avait redressé son long corps dans son fauteuil, et semblait lui-même en proie à une émotion profonde. Le jeune homme ne répondit rien pendant un certain temps aux propos de l’oncle, qu’il devinait plus qu’il ne les comprenait. Et puis il dit : — Vous avez parlé de lettres, mon oncle, j’avoue sincèrement que je suis préoccupé de n’avoir toujours pas reçu de réponse à tous ces courriers que j’ai envoyés à la maison, bien que Christophe soit déjà allé plus de vingt fois depuis que je suis ici à la Hul ou à Attmaning. — Je le savais bien, répondit l’oncle, mais tu ne peux obtenir de réponse. — Pourquoi non ? — Parce que j’en ai disposé ainsi ; je me suis entendu avec eux pour qu’ils ne t’écrivent pas aussi longtemps que tu es ici. D’ailleurs, pour le cas où tu te ferais du souci, sache qu’ils se portent tous parfaitement bien. — Ce n’est pas bien de votre part, mon oncle, fit Victor, visiblement affecté, les paroles qu’aurait pu m’écrire ma mère nourricière, j’aurais été très heureux de les recevoir. — Tu vois comme tu l’aimes, cette vieille femme ! dit l’oncle, je l’ai toujours pensé ! — Si vous-même aimiez quelqu’un, peut-être se trouverait-il aussi quelqu’un pour vous aimer en retour, répondit Victor. — Toi, je t’aurais aimé ! cria le vieillard au point que Victor en trembla presque. Il y eut quelques instants de silence. » Et le vieux Christophe m’aime, continua-t-il, et peut-être aussi ma vieille servante. » Pourquoi te tais-tu donc ? lança-t-il après quelque temps à l’adolescent, que peux-tu d’ailleurs savoir de cet amour en retour ? Allons, parle ! Victor se taisait, incapable de prononcer un seul mot.

Par ormegris le 18/03/2012 à 08:59


Dent de lion. Taraxacum. Asteraceae.

Par cyrille-12 le 18/03/2012 à 07:25

C'est reparti pour la formule 1. Ce matin, les kangourous ont pu apprécier le départ, nous aussi. Que de bonnes impressions...

Deux tours et le français Grosjean se fait arracher une roue (avant droit) et quitte la course.. Vergne est englué dans le peloton et le très prometteur Charles Piq caracole en queue du troupeau. Quinze minutes de courses et déjà trois minutes de pub...


Rassurez-vous, je ne vous ferai pas toute la course de cette façon...


Pour la suite, allumez votre téléviseur

Par Veloparis le 18/03/2012 à 01:01
Lait fermenté, je t'aime de chair et de chèvre bio. Ou de brebis, comme un agneau. Avec un peu de miel au fond de la cuiller, les lèvres habiles peuvent en l'effleurant, messagers sensuels, doser et distiller un délicat marbré de miel et de lait, que la langue, musclée, portera délicatement au palais, dans un chatoyant moiré velouté, comme un prélude aux grandes orgues. Pour la libido, seul, à deux ou à plusieurs, je préfère l'huile d'olive, partout et surtout là, et là aussi, et sur les mains, pour profiter du toucher aussi bien que de la pression circulaire et du goût, jusqu'au bout de l'ivresse et plus encore, même après. Le yaourt n'est pas adapté à un usage érotique et pratique, pour moi ce serait une faute de goût, un ton sur ton acide et désastreux. Un thon sur mon quoi? Pourtant, velouté si évocateur... fierté de ce village sur le Bosphore, ou de jeunes garçons beaux et forts vendent aux touristes les meilleurs préparations du monde, dit-on, avec ou sans sucre. Je parle bien des yaourts de Kalinja, ne passez pas près d'Istambul sans en déguster.
Par marcolecannois le 18/03/2012 à 00:09
devinez quoi, avec ou sans, la réponse en image sur mon blog mais jouez le jeu et donnez vos réponses avant d'y aller voir
Par kolkhoz-blog le 18/03/2012 à 00:00
Un scoop au kolkhoze
LE PAPE EST MORT !
Preum's.