Le Journal des inscrits - 30 septembre 2014
Jour précédent
Par lefantomedejeanfrancois le 30/09/2014 à 23:21

Pour un fantôme, je me trouve bien vivant. Moi qui ai fait miennes les lois des stoïques, la vie m'a beaucoup donné ces derniers temps. Je n'ai pas à me plaindre. 

Par math-de-limoux le 30/09/2014 à 22:40
L'URSS est de retour...



Par lefantomedejeanfrancois le 30/09/2014 à 20:34

les immigrés italiens eux aussi peuvent être gay ! 

Par lefantomedejeanfrancois le 30/09/2014 à 20:02
Pour bien vivre son désir, il vaut mieux être soi, vivre en soi et en conformité avec soi ! 


Par Ma_vie_sans_moi le 30/09/2014 à 19:48
picture.php?strid=eb68744613e5b7f7559ace


La tranche de pain coupée dessinait un lapin. Dors, petit lapin, recroquevillé sur ta paille d'or au fond du clapier. L'espoir y luit, a dit le poète. Mange tes fanes de carottes en agitant le nez. L'oeil rond, un peu idiot dont l'un regarde l'enfant derrière le grillage, et l'autre le bois mal ajusté du clapier. En réalité, une simple caisse empilée sur d'autres caisses qui contiennent un lapin comme toi dormant et grignotant dans ses déjections.


Pauvre lapin ! Une caisse est assez pour les pauvres. C'est ce qu'imaginèrent les architectes au début du siècle précédent, non sans fierté face au génie de la trouvaille : des clapiers pour les pauvres. Les politiques généreux ajoutèrent : nous les appellerons Habitations à Loyer Modéré. HLM dit un con (car le con, ami du technocrate, toujours préfère l'acronyme) qui tout de suite adopta et familiarisa le projet déjà entériné par l'administration comme lapin en terrine !


Dors tranquillement, petit lapin. Tu ne seras mangé que demain. Regarde, mamie te donne une carotte. Une belle carotte entière. - Ne mets pas ton doigts à travers le grillage, me dit-elle. Il a de grandes dents. - Il n'est pas carnivore, grand-mère ! - Non, mais comme tous les prolétaires, il n'est pas très intelligent. - Oh ! Grand-mère, c'est ta classe sociale ! - C'est pourquoi j'en parle en connaissance de cause !


- Couic, un oeil ! Regarde, je lui enlève son pyjama. Vrac ! D'ailleurs, il l'a tout taché de sang ! - C'est effroyable, grand-mère, au poteau de la balançoire parmi les rosiers ! - Et après ? Tu en verras bien d'autres, petit asticot. La vie est cruelle ! - On dirait un petit bébé, grand-mère. - C'est un pléonasme, andouille, les bébés sont toujours petits ! - Que vas-tu faire de la peau ? - Oh ! Ça suffit les questions, vas-t-en jouer ailleurs...


- Alors, comment l'avez-vous trouvé ? - Il était excellent, vous êtes une fine cuisinière ! - Avec des champignons... - Le lapin est l'ami du champignon de Paris et des petits oignons, je le dis toujours, n'est-ce pas, Gaston ? - Meuheurh ! - Rah ! tais-toi, tu ne sais plus ce que tu manges ! - Et toi ? - Il était délicieux, grand-mère, enfin, j'ai un peu de peine ! - Je savais que tu l'aimerais, mon garçon !


Par koumkoum le 30/09/2014 à 19:09

Débat sur France Culture avec Bernard Friot ! si si ca peu existerLe débat des Matins de France Culture

Enfin.... un débat qui n'en est pas vraiment un, les contres argumentations se réduisant souvent à des généralités et avis à l'emporte pièce et B. Friot n'etant pas le plus percutant pour se défendre dans ce genre de joutes verbales et format d'emission.

France Culture sert ici surtout volontairement ou non, de marketing en faveur d'une dévalorisation du langage, d'un changement ou sursaut PAR le dialogue  (Adieu au langage comme dit Godard),  impuissance apparente (c'est ce qui compte) du "logos" face au rouleau compresseur des mesures de l'AGCS organisé par l'OMC qui rappelons le, est une organisation aujourd'hui bien plus inter-étatique qu'internationale (certains auteurs parlent meme d'inspiration "westphalienne" mais c'est un autre débat ) ....  détail qui à son importance.

Par Felix-Culpa le 30/09/2014 à 15:59

Un film franco-belge, tourné au Havre, absurde et poétique, un film légèrement foutraque...

de et avec Dominique AbelFiona Gordon et Bruno Romy. (2011)

Dom est veilleur de nuit dans un hôtel du Havre. Un soir débarque à la réception une femme

 sans valises ni chaussures qui lui dit être une fée et lui offre trois voeux.

Dom ne fait que deux voeux mais tombe amoureux de la fée ...




Par EDITIONS-GA le 30/09/2014 à 15:52


picture.php?strid=177701747c6e0bddf3bafd

Poème composé par Darthdador


picture.php?strid=ead247ab9477dff97a8d55

Poésie Darthdadorienne


Bonjour amis gaiens. Les éditions GA qui viennent de voir le jour sont heureuses de vous apprendre que Gayattitude vient d’éditer son premier livre. Notre choix s’est porté sur un manuscrit de poésie écrit par le très charismatique Didier connu sous le pseudo de Dartdador, et qui est également le trésorier de l’association Gayattitude, association qui finance le site GA avec l’argent des abonnées (oui ées). N'écoutez pas les mauvaises langues qui accusent Didier d’avoir piqué dans la caisse. Nous l’avons fait en toute légalité puisque nous avons signé un bon. 

Le recueil de poésie que nous propose Darthdador porte le nom de : « Passions darthdadorienne ». Il contient 100 poèmes composés en 3 nuits. La chose peut sembler incroyable aux commun des mortels, mais Darthdador est un génie de la plume et de la poésie. Pendant 30 ans, Didier a composé les poèmes des chansons du Partie Communiste à qui il a consacré toute sa jeunesse. Mais avec le temps, Didier a réalisé que ce partie se servait de son talent et ne lui offrait aucune chance de monter dans la hiérarchie. 

Passion Darthdarodienne touche à plusieurs thèmes et sujets d’inspiration épique, mais aussi romantique, humaniste… Certains poèmes sont ouvertement engagés contre le racisme et la destruction de l’environnement. 20 poèmes lui ont été inspirés par l’amour de sa vie, Tabata, un transexuel d’origine arménienne. Tabata a fui la Turquie dans les années 2000. La France lui a donné le droit d’asile mais les agents secrets turcs l’ont retrouvé et criblé de balles. Heureusement, les faux seins en silicone qu’il portait ont servi d’air bag et on arrêté la plupart des balles sauf une qui lui a crevé l’œil droit. Tabata est resté 4 jours dans les caniveaux de Paris avant que Didier ne le retrouve. Didier avait l’habitude de se rendre aux caniveaux pour des séances de branlage en groupe. Le coup de foudre a été immédiat entre le communiste et le trans arménien.

Nous vous recommandons vivement l’achat de ce recueil de poésie de très grande qualité. Sachez aussi que pour chaque livre vendu, 0,05 euros seront versés à l’association GA et 5 euros seront versés au groupe armé pour l’indépendance de l’Arménie (GAIA), un groupe humaniste qui aide les arméniens victimes de la tyranie turque. Il ne faut surtout pas écouter les mauvaises langues de l'ONU qui prétendent que le GAIA serait une organisation terroriste présidée par Tabata. C'est une calomnie !

Nous informons aussi nos amis gaiens que les éditions GA vont poursuivre leur découverte et encouragements des jeunes auteurs puisque bientôt elle éditera d’autres écrivains très talentueux comme Kardig, La connerie du jour, Alex …

Le prochain livre qui sortira dans les Editions GA sera signé Edenkey et portera le titre: "Etre une tafiole au FN". L'auteur nous racontera toutes les humiliations, les agressions physiques et les mauvais traitement inhumains qu'il a subis de la part des autres militants, depuis qu'il milite au FN. Ces mauvais traitement ne l'ont bien sûr pas dissuadé à bien mener sa mission de défendre les idée de l'Extrême Droite dont il est fier et qu'il souhaite voir s'étaler dans la communauté gay. 

A très bientôt les amis !