Le Journal des inscrits - 25 juillet 2014
Jour précédent
Par Ma_vie_sans_moi le 25/07/2014 à 12:27


Un père et maire anti-mariage gay marie son fils homosexuel : L'histoire pourrait n'être que cocasse mais elle montre qu'il existe encore dans ce pays des esprits républicains et démocratiques capables de passer outre leurs préjugés et leur conviction intime pour se conformer à la loi voulue par la majorité. C'est plutôt une bonne nouvelle et, contrairement à Félix Culpa, je ne qualifierais pas ce monsieur de vieux con car je trouve, au contraire, son attitude exemplaire.



Mille et une nuits : Dans la bienheureuse ville de Mossoul dont ont été chassés les chrétiens sans ménagement (l'exil, la rançon, la conversion ou la mort), le Grand Calife et ses jihadistes décident de la mutilation sexuelle générale des femmes. Que les femmes et la communauté internationale se lèvent enfin et décident de couper les couilles au calife et à ses sbires. Ce sera justice et Mahomet s'en trouvera mieux dans son repos éternel !



La connerie est universelle : Ce n'est pas un scoop mais, parfois, elle dépasse les limites. Ainsi Courrier International nous informe-t-il que, je cite : Souhaitant perpétuer leur mode de vie strictement dévot, les juifs ultraorthodoxes ont instauré une séparation des sexes dans les bus, sur les trottoirs et dans plusieurs espaces publics de leurs quartiers. [A Jérusalem] Leur interprétation de la loi juive interdit tout contact entre hommes et femmes non mariés. Les murs de leurs quartiers sont couverts d’affiches exhortant les femmes à porter des cols fermés, des jupes et des manches longues. Plusieurs femmes ont été prises à parti par des extrémistes qui jugeaient leur tenue indécente.

Aujourd’hui, ils essaient littéralement de les faire disparaître de leur vue. Les “patrouilles de la pudeur” de la communauté ultraorthodoxe vendent désormais des lunettes équipées de filtres brouillant la vision. Ces lunettes ne modifient pas la vision sur un rayon de quelques mètres, afin de ne pas gêner les déplacements, mais tout ce qui se situe au-delà de cette limite est flou, femmes impudiques comprises. On ignore combien de modèles se sont déjà vendus. Les hommes contraints de sortir de leur communauté peuvent également s’équiper de capuches et de visières bloquant la vision périphérique. Les lunettes coûtent la “modeste” somme de 6 dollars.


Aux uns leurs jihadistes, aux autres leurs ultraorthodoxes, toute proportion gardée, nous nous avons Christine Boutin, Ludovine de la Rochère, Frigide Barjot, le rose Xavier Bongibault et quelques autres. Comme disait ma mère : « chacun sa croix » !



Ça swingne toujours à l'UMP : NKM au téléphone aurait dit à JFC qu'il était une merde. Comme aurait dit Chirac du temps de sa splendeur, qu'elle marche dedans du pied gauche, ça lui portera bonheur !



Sauf sur GA, les internautes ont de l'humour : L'élégant manifestant pro-palestinien surpris en plein boom par le photographe à Barbès l'autre jour, les inspire. :) 


picture.php?strid=26a90828c2b520444ebe66
Par mues le 25/07/2014 à 12:16

picture.php?strid=d175f42da5c07effbaebb6

picture.php?strid=b62ed030d87352dffed561

picture.php?strid=daecfc9113156a276bd459

...non dénué d’intérêt
Par LLD le 25/07/2014 à 10:13
Trafic bloqué à Austerlitz : le cheminot était ivre

INFO LE FIGARO - L'agent d'un poste d'aiguillage a été réveillé par le feu qui a ravagé le bâtiment et paralysé la circulation des trains mercredi. La SNCF l'a suspendu jeudi soir le temps de l'enquête.

***************************** (ça,  c'est des étoiles, car en suce :)

« Je rêve d’une banque... »

Sont entre autres établis par Capital, les cachets de :

  • Chevallier & Laspalès, pour la Matmut (« La Matmut, elle assure ! ») : 900 000 euros (annuels) ;
  • Gad Elmaleh, pour LCL (« Je rêve d’une banque... », très moqué sur les réseaux sociaux) : 450 000 euros.

Olivier Drouin, auteur de l’article, raconte aussi les conditions de réalisation de certains spots – dont ces deux exemples.

(Je suis horrible, je sais : ne seraient-ils pas intermittents par intermittence ???)

Par LLD le 25/07/2014 à 10:01
Un « gay kiss » pour ouvrir les Jeux du Commonwealth

Le Monde.fr | 24.07.2014 à 15h50 • Mis à jour le 25.07.2014 à 09h07 |Par Eric Albert (Londres, correspondance)

Abonnez-vous
à partir de 1 €
 Réagir Classer

Partager   google 

La scène n'a duré que quelques secondes, mais elle s'est produite devant près d'un milliard de téléspectateurs. Pour la cérémonie d'ouverture des Jeux du Commonwealth, mercredi 23 juillet au soir à Glasgow, l'acteur John Barrowman a très publiquement embrassé un des danseurs présents sur scène. Leurs lèvres ne se sont touchées que quelques instants, mais le grand show venait tout juste de commencer, et l'Américano-Ecossais était au centre de la scène en train de chanter une chanson pleine d'humour vantant les atouts de l'Ecosse.

Ainsi au cœur de l'attention, son baiser homosexuel, lui qui est ouvertement gay et s'est marié à son partenaire en Californie l'an dernier, était une déclarationpolitique évidente. Ces Jeux, qui ont lieu en Ecosse jusqu'au 3 août, se déroulent en effet dans la controverse : 42 des 53 pays du Commonwealth interdisent l'homosexualité, rappelle l'association Stonewall.

L'immense majorité de l'ancien empire britannique, qui regroupe 2,2 milliards d'habitants, continue à considérer qu'une relation avec une personne du même sexe est un crime. Dans certaines provinces du nord du Nigeria, c'est passible de peine de mort. Dans onze pays, le « crime » est puni de peines de prison. Cette année, l'Ouganda a passé une nouvelle loi draconienne interdisant à deux partenaires du même sexe de se tenir la main en public, et condamnant à la prison à perpétuité les mariages homosexuels. Un enseignant qui parle de l'homosexualité peut même perdre son emploi.

SOUTIEN SUR LA TOILE

Face à ces lois homophobes, l'Ecosse est l'une des rares nations du Commonwealth à adopter une position diamétralement opposée. Le mariage homosexuel y est devenu légal en février, peu de temps après l'Angleterre. De plus, le premier ministre écossais, Alex Salmond, était déterminé à projeterl'image d'une nation tolérante. Dans moins de deux mois, le 18 septembre, se déroule le référendum sur l'indépendance de sa nation, et le leader nationaliste veut montrer un peuple dynamique, ouvert et souriant.

  • cfeed2a153574e9c049b826326f0b21f568afa96

    Jeux du Commonwealth - Mo Farah est d’attaque

    Le double champion olympique britannique Mo Farah participera aux Jeux du Commonwealth qui débutent fin juillet à Glasgow. Il avait déclaré forfait en Ligue de Diamant le week-end dernier à cause de douleurs abdominales.

    lemonde_play.png

    0:0

Nicola Sturgeon, la vice-première ministre, a d'ailleurs célébré l'action de John Barrowman sur Twitter : « Tellement de moments fantastiques la nuit dernière, mais ce baiser de Glasgow nouveau genre devait être l'un des meilleurs de la cérémonie d'ouverture. » Elle joue ainsi sur les mots, le «baiser de Glasgow » étant le surnom donné à un coup de boule dans cette ville réputée pour ses quartiers difficiles.

L'embrassade de John Barrowman a bien sûr provoqué une importante réaction sur les médias sociaux. L'acteur de Doctor Who et de La Cage aux folles (dans sa version comédie musicale) a reçu quelques attaques surTwitter. L'une accuse les « propagandistes de l'homosexualité » d'avoir « détourné » la cérémonie. Mais dans l'ensemble, le soutien était nettement plus fort. L'association Amnesty International l'a résumé d'une ligne : « Un grandbaiser aux 42 pays du Commonwealth sur 53 où être gay est un crime. »

  • Eric Albert (Londres, correspondance) 
    Journaliste au Monde
Par Felix-Culpa le 25/07/2014 à 09:59
Un maire opposé au mariage pour tous célèbre le mariage de son fils... homosexuel
Le samedi 19 juillet, Raymond Bardet, opposé au mariage pour tous, à célébré le mariage homosexuel de son fils.

LE SCAN POLITIQUE - Le maire de Ville-la-Grand, qui a appris l'homosexualité de son fils il y a deux mois et demi à peine, a fait samedi dernier une exception qu'il ne renouvellera pas.

Ne jamais dire jamais. Voilà une maxime dont Raymond Bardet risque de se souvenir longtemps. Le maire de Ville-la-Grand, réélu en mars dernier pour un septième mandat consécutif avec près de 80% des voix, est un fervent opposant au mariage pour tous, qu'il juge «contre-nature». Pourtant, le 19 juillet dernier, c'est bel et bien vêtu de son écharpe de maire que Raymond Bardet a célébré le mariage de son fils, homosexuel, comme le rapporte Le Dauphiné Libéré.

«La dernière chose que l'on imagine, c'est que cela puisse se passer chez nous», avoue-t-il au Scan, alors qu'il n'a appris l'homosexualité de son fils qu'il n'y a deux mois et demi. «Chacun a ses chromosomes, et ceux qui choisissent cette voie doivent certainement avoir de bonnes raisons de le faire. Et bien que ce ne soit pas ma philosophie, lorsqu'il a fallu marier mon fils, je l'ai fait naturellement, sans n'y être ni contraint ni forcé».

Le père a, exceptionnellement, pris la place du maire

Ainsi, Raymond Bardet a célébré le mariage de son fils avec autant d'émotion que lorsqu'il l'avait à l'époque fait pour sa fille, hétérosexuelle. «S'il est heureux comme ça, c'est tant mieux pour lui. J'ai d'ailleurs été agréablement surpris par la classe de son mariage, je ne m'y attendais pas», précise celui qui juge malgré tout cette union comme «ne correspondant pas à la nature des gens».

Et, bien qu'il se revendique comme n'étant «ni un militant, ni un manifestant» contre le mariage pour tous, le maire de Ville-la-Grand assure au Scan qu'il «n'en célèbrera aucun autre. Il était normal de faire cette exception, mais cette expérience ne se reproduira pas, pour deux raisons très simples. D'abord parce que j'ai huit adjoints, qui sont assez grands pour célébrer eux-mêmes les mariages. Mais aussi parce que j'ai certaines positions, et que je sais m'y tenir fermement. J'ai 72 ans, et ça n'est pas à mon âge que je vais en changer».

Par jeanlucg31 le 25/07/2014 à 09:54
a3a31ec03be9999b34ad608180c0cc60.jpg

Raymond Bardet, maire de Ville la Grand, était très opposé à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, rapporte le Dauphiné. Il avait juré ses grands dieux qu’il ne marierait jamais deux hommes ou deux femmes. Pour enfoncer le clou il avait même organisé un mariage parodique entre son directeur général des services coiffé d’un voile de mariée et son chargé de communication.

Patatras, il y a deux mois et demi, son fils a fait son coming-out et lui a fait part de son intention de se marier… Seuls les imbéciles ne changeant pas d’avis, Raymond Bardet a accepté de marier son fils. Même s’il confie ne pas avoir changé d’avis sur le mariage entre couples de même sexe, il reconnaît être fier de son fils et avoir apprécié son compagnon…

A lire sur LeDauphine.com: Le vrai mariage pour tous du maire

via Rue89

Par Felix-Culpa le 25/07/2014 à 09:50



L'Etat islamique ordonne l'excision de toutes les femmes à Mossoul


Par Lucile Quillet (Le Figaro.fr/ le Figaro Madame, 24/07/14)
Femmes irakiennesPhoto AP

Femmes irakiennes de la région de Mossoul.

La « fatwa » imposée par les djihadistes de l'Etat islamique, qui contrôle depuis un mois la région de Mossoul, au nord de l'Irak, concerne potentiellement quatre millions de femmes et jeunes filles.
 
Les djihadistes de l'Etat islamique ont ordonné l'excision de toutes les femmes et jeunes filles de Mossoul, la région du nord de l'Irak qu'ils contrôlent depuis le mois dernier, ont rapporté jeudi les Nations Unies. La « fatwa » imposée par les djihadistes concerne potentiellement quatre millions de femmes et jeunes filles entre 11 et 46 ans, a précisé Jacqueline Badcock, coordinatrice humanitaire de l'Onu en Irak, lors d'un point de presse par visioconférence.
 
« Ce n'est pas la volonté du peuple irakien ou des femmes d'Irak de ces régions » a déclaré Jacqueline Badcock qui parlait à Erbil, capitale du Kurdistan irakien autonome. « C'est quelque chose de nouveau pour l'Irak, particulièrement dans cette région, de très préoccupant et il faut s'en occuper ». Les djihadistes de l'EI se sont emparés en juin de vastes régions dans le nord et l'ouest de l'Irak et y ont proclamé un califat, c'est-à-dire un territoire dirigé par un calife, qui revendique la succession de Mahomet.
 
Plus de 130 millions de filles et de femmes ont subi des mutilations génitales dans 29 pays d'Afrique et du Moyen-Orient, d'après les chiffres avancés par l'Unicef lors du Sommet des Filles qui s'est tenu le 22 juillet dernier. Ces pratiques mettent en danger la vie des femmes car elles conduisent à des hémorragies prolongées, des infections, parfois la stérilité et la mort. En Irak, le taux de mutilation avait été divisé par deux ces trente dernières années.
Par Tron le 25/07/2014 à 05:09

Le but étant de titiller vos connaissances en retrouvant cette "icône" de l'architecture moderne suggérée dans ce gif avant d'aller visionner la jolie vidéo réalisée par Matteo Muci

tumblr_n98fhcC8iP1qztvpwo5_500.gif


La vidéo c'est