Le Journal des inscrits - 29 août 2014
Jour précédent
Par dorant le 29/08/2014 à 22:15
picture.php?strid=ed6a4471870ea149d93e29


Un superbe monument du début du vingtième siècle que l'on doit aux architectes de l'empire Allemand.

Metz releva de cet empire de 1871 à 1918 et de 1940 à 1944.

La photo ne représente qu'une partie de la gare; celle-ci symbolisait par son architecture la modernité dans l'alliance du temporel (beffroi) et du spirituel (il y a quasiment un clocher d'église) caractéristique de l'Allemagne wilhelminienne.

Les décors intérieurs sont tout aussi magnifiques et on peut, sans ennui, passer des heures dans cette gare.

Par Felix-Culpa le 29/08/2014 à 22:15

Manuel Valls n'a pas appelé Jean-François au gouvernement ...

Une nouvelle fois ce dernier a arpenté son bureau toute une journée, ne quittant pas son téléphone des yeux, sûr que cette fois serait la bonne et qu'on reconnaitrait enfin ses mérites, qui ne sont pas minces, pensez ! Sa xénophobie, son islamophobie, son admiration pour les pouvoirs autoritaires, tout cela, Jean-François en était persuadé, devait le mener aux plus hautes marches de la vie politique... Bon, ben c'est encore loupé ! Une autre fois peut-être ? Avec Asselineau, pourquoi pas ?


picture.php?strid=49d2caa341d3288538e1fb

Par Felix-Culpa le 29/08/2014 à 22:02

Ce qui est terrible avec les anciens cocos...

C'est qu'ils ne croient plus en rien, et surtout pas que la lutte des classes est le moteur de l'Histoire.  

Ils sont par contre-coup prêts à croire à n'importe quoi, du style " rien n' arrive par hasard, mais au contraire toujours sous l'effet des manigances des pouvoirs en place..." 

Seules subsistent de leur époque glorieuse, leur antiaméricanisme et leur russophilie éhontées... Du coup étonnez vous que les "Printemps " les effrayent et les poussent à soutenir les pires dictatures ?...

Sous couvert de rébellion contre « la pensée unique » ou d' « anti-impérialisme » ils jouent surtout ces derniers temps les supplétifs des propagandistes du régime d'Assad ou de Poutine et l'opposition au projet européen permet de faire passer les pires discours nationalistes et chauvins


Il fut un temps où les choses étaient différentes ...

picture.php?strid=5be7491e4d16afd241ea15


Par dorant le 29/08/2014 à 20:02
picture.php?strid=554112602c06a8f05b3b9f


Le Centre Georges Pompidou à Metz. Nombreuses collections et expositions. Un régal pour les yeux
Par dorant le 29/08/2014 à 20:01
picture.php?strid=62565ff8ecc1c26defbf67


La Lorraine n'est pas précisément une région touristique réputée mais elle bénéficie de nombreux attraits paysagers et patrimoniaux.

En cette fin d'été, j'ai pu séjourner à Thionville et de là rayonner sur les grandes villes lorraines. Voici pour commencer une photo de la splendide cathédrale de Metz, prise du troisième étage du Centre Georges Pompidou : oui, il y a un centre Pompidou aussi à Metz.

Cette cathédrale est ornée de splendides vitraux, dont certains réalisés par Chagall.

Par dorant le 29/08/2014 à 19:59
picture.php?strid=fccdad326912a3c30a276f


Quelques uns des vitraux de la Cathédrale de Metz
Par Felix-Culpa le 29/08/2014 à 18:45

L’UPR un mou­ve­ment sou­ve­rai­niste qui ratisse large, notam­ment chez les sora­liens, les larou­chis­tes mais aussi chez les che­vé­ne­men­tis­tes, au PRCF, etc. Dans un com­mu­ni­qué publié sur Facebook , des cadres de son parti expli­quaient , tout en se dédoua­nant d’avoir quoi­que ce soit à voir idéo­lo­gi­que­ment avec ces gens-là : « il est tout sim­ple­ment faux d’affir­mer que François Asselineau refuse tout dia­lo­gue avec les adhé­rents de E&R, comme avec les adhé­rents de S&P, et comme avec les adhé­rents du Comité Valmy. » En conclu­sion, ils réaf­fir­maient :« L’adhé­sion à l’UPR reste grande ouverte à tous les mem­bres de E&R, de S&P, du Comité Valmy, comme de ceux du RIF, du MPEP, du POI, du MDC, de DLR, du MPF, du Front de Gauche, et de tous les autres mou­ve­ments poli­ti­ques fran­çais, qui auront com­pris la légi­ti­mité de notre cause, la jus­tesse de notre Charte, la clarté de nos ana­ly­ses, la rec­ti­tude de notre com­por­te­ment et l’effi­ca­cité de notre posi­tion­ne­ment .»


 E&R : Egalité et réconciliation, le mouvement d’Alain Soral ; S&P : Solidarité et progrès, le mouvement de Jacques Cheminade ; DLR : Debout la République, de Nicolas Dupont-Aignan ; MPF : Mouvement pour la France, de Philippe de Villiers ; MDC : Mouvement des Citoyens, actuel MRC, de Jean-Pierre Chevènement. Le M’Pep, le POI et le Comité Valmy sont des mouvements classés à gauche et à l’extrême gauche.


Conformément à cette poli­ti­que de recru­te­ment tous azi­muts, ce grou­pus­cule se pré­tend « ni de droite ni de gauche », la lutte contre l’Union euro­péenne (UE) étant selon lui la prio­rité abso­lue devant laquelle doi­vent s’effa­cer tous les cli­va­ges. Comme beau­coup de mou­ve­ments s’auto-pro­cla­mant « dis­si­dents » voire « résis­tants », l’UPR se réfère à la Résistance fran­çaise (avec un dis­cours très gaul­liste) pour jus­ti­fier la mise sous silence du cli­vage gauche-droite le temps de vain­cre ce nouvel ennemi que serait l’UE, la Résistance ayant eu des com­po­san­tes droi­tiè­res tout autant que gau­chis­tes. l’UPR tient ainsi dans sa charte une rhé­to­ri­que très gaul­liste : « libé­ra­tion natio­nale »« redres­se­ment de la France ». Pourtant ce genre d’orien­ta­tion souf­fre d’un ana­chro­nisme patent, les deux pério­des n’étant pas vrai­ment com­pa­ra­bles et l’UE n’étant pas, quoiqu’on en dise, le 3e Reich. D’ailleurs, le cli­vage gauche-droite par­cou­rait l’ensem­ble de la Résistance fran­çaise, par­ti­cu­liè­re­ment dans le cadre de l’oppo­si­tion entre com­mu­nis­tes et gaul­lis­tes.

Une idéo­lo­gie réac­tion­naire

Cela n’empê­che pas Asselineau, qui est pour­tant assez peu com­pé­tent en la matière si on écoute un tant soit peu ce qu’il en dit, de donner des « cours d’his­toire » qui déve­lop­pent le mythe de la « France éternelle », vieille antienne de l’extrême droite, au cours des­quels il déve­loppe une his­to­rio­gra­phie pro­fon­dé­ment réac­tion­naire : mise en avant de « nos ancê­tres les Gaulois » comme des« pre­miers Français » et des pre­miers « résis­tants » à l’inva­sion étrangère (sui­vant une his­to­rio­gra­phie très « 3e République »), ou bien une his­toire des 19e et 20e siècle axée sur la valo­ri­sa­tion de la nation-fran­çaise-que-tous-les-peu­ples-du-monde-envient, dans laquelle n’appa­raît ni l’affaire Dreyfus, ni le Front Populaire, ni la guerre d’Algérie (au contraire, la colo­ni­sa­tion a bien entendu eu des "aspects posi­tifs) ni Mai-68. Des oublis idéo­lo­gi­que­ment signi­fi­ca­tifs, puisqu’ils ont tous trait à l’his­toire de la gauche et du mou­ve­ment ouvrier. Et quand il n’oublie pas d’en parler, Asselineau réé­crit cette his­toire : ainsi, il ne parle de la Commune de Paris qu'en tant que mou­ve­ment patriote de résis­tance à l’inva­sion étrangère. Tout ceci pour en arri­ver à la conclu­sion que le nouvel ennemi venu de l’étranger qu’il fau­drait abat­tre serait l’« empire » euro­péen.

Cette vision trans­pa­raît aussi à la lec­ture de la charte de l’UPR, qui pré­tend réta­blir la « sou­ve­rai­neté » natio­nale et « redon­ner à la France sa vraie per­son­na­lité », tout en ne disant rien sur le rôle fon­da­men­tal des Etats-nations dans la cons­truc­tion euro­péenne et la com­pli­cité de leur gou­ver­ne­ments dans la mise en place des poli­ti­ques ultra­li­bé­ra­les et des­truc­tri­ces de ser­vice publics certes déci­dées au niveau euro­péen, mais qui vont par­fai­te­ment dans le sens des poli­ti­ques vou­lues par les gou­ver­ne­ments de chaque état, et ce depuis de lon­gues années. D’ailleurs, l’UPR ne dit rien non plus sur le fait que rien ne garan­tit a priori que même si l’UE n’était pas là, les mêmes poli­ti­ques n’auraient pas cours. Pourquoi ce silence ? Serait-ce parce qu’Asselineau a conseillé plu­sieurs gou­ver­ne­ments fran­çais au moment où ils détrui­saient les droits sociaux et les ser­vi­ces publics qu’il pré­tend aujourd’hui défen­dre ?

Des sym­pa­thies droi­tiè­res très mar­quées

Car si on revient sur le par­cours poli­ti­que d’Asselineau, il devient évident que cet homme est de droite, et même issu de la droite dure : sorti d’HEC et de l’ENA, il a occupé des postes de direc­teur de cabi­net auprès de minis­tres du gou­ver­ne­ment Juppé cas­seur de retrai­tes et de sécu de 1995-1996, avant de rejoin­dre en 1999 le RPF de Philippe de Villiers et Charles Pasqua. Entre 2000 et 2004, il occupe des postes impor­tants de conseillers aux côtés de Pasqua, alors pré­si­dent du Conseil géné­ral des Hauts-de-Seine. Toujours avec le même, alors allié à Jean Tibéri il se pré­sente (et est élu) sur une liste de droite dis­si­dente aux muni­ci­pa­les pari­sien­nes de 2001. C’est sans étonnement qu’on le voit nommé par Nicolas Sarkozy le 20 octo­bre 2004 à la tête de la direc­tion géné­rale à l’intel­li­gence économique à Bercy, et tra­vaille alors en étroite col­la­bo­ra­tion avec Jean-Pierre Raffarin, autre grand cas­seur de droits sociaux s’il en est. Il finit par être mis sur la touche par Sarkozy en raison de ses prises de posi­tion en faveur du pro­tec­tion­nisme, ce qui lui permet depuis de se pré­va­loir d’un brevet d’anti-sar­ko­zysme censé lui donner une res­pec­ta­bi­lité pro­gres­siste. Mais ne nous y trom­pons pas, et conti­nuons : fin 2004, il rejoint l’UMP. Mi-novem­bre 2006, il rejoint pour trois mois le comité direc­teur du RIF (Rassemblement pour l’indé­pen­dance de la France), un mou­ve­ment sou­ve­rai­niste situé à l’ultra-droite, puis fonde l’UPR en 2007 . Lors des muni­ci­pa­les qui sui­vent, ils se pré­sente dans le 17e arron­dis­se­ment de Paris contre Françoise de Panafieu.

Les inter­ven­tions média­ti­ques d’Asselineau, ainsi que le choix de cer­tains lieux pour­tant répu­tés d’extrême droite pour donner des confé­ren­ces, achè­vent de le clas­ser dans le champ poli­ti­que : notre énarque a ainsi donné  une confé­rence chez les sora­liens mar­seillais de la Cobema, mais aussi chez Serge Ayoub (dit « Batskin », le leader des bone­heads pari­siens) , soi-disant « à l’insu de son plein gré » (bien que la confé­rence ait duré quatre heures et se soit dérou­lée dans une ambiance très cor­diale sinon sym­pa­thi­que, aux dires de plu­sieurs témoins). Il est aussi inter­venu sur la radio cons­pi­ra­tion­niste pari­sienne Ici et Maintenant à, l’invi­ta­tion de l’ani­ma­teur d’extrême droite Pierre Jovanovic, ou encore sur Radio Courtoisie et Radio Notre-Dame.

Source : Blog de l'ane narco libère-terre sur Médiapart, 08/11/2013

Par Brotherhoodofman28 le 29/08/2014 à 18:15

-ou ,dans le nouveau GA ,il n'y a plus aucune lesbienne -ni méme,en général, plus aucune femme ,.................................... ?

Par dorant le 29/08/2014 à 13:05

Extrait d'Envoyé spécial

Par barocomane le 29/08/2014 à 13:01

Najat Vallaud-Belkacem s'appelerait Claudine Dupont.

On vous l'avait bien dit qu'on ne peut plus être sûr de rien.

Inutile de citer mes sources, chacun y accorderait le crédit qu'il lui sied.


Par dorant le 29/08/2014 à 11:54
picture.php?strid=7cf203d320c3251207a31b


Comme 3424000 autres concitoyens !
Par dorant le 29/08/2014 à 11:53
picture.php?strid=1ca96444a78a92fab5f334


La presse se fait l'écho du "coup de sang" d'un voyageur parisien sur un vol de nuit Miami-Paris. Il ne supportait plus le dossier baissé de la passagère située devant lui. Ce passager est critiqué et tourné en dérision par les médias...

J'utilise moi-même l'avion en classe économique, plus d'une dizaine de fois par an et bien que condamnant son comportement je comprends sa réaction de colère.

- d'une part, le manque d'espace en classe économique est à la longue très pénible. On est à touche à touche surtout lors des repas sur des tablettes étroites. On a vraiment l'impression d'être dans une bétaillère, même sur certains vols d'Air France.

- d'autre part, il y a le comportement parfois sans gêne et je dirai de plus en plus sans gêne de certains passagers. Ils ne remontent pas systématiquement leurs dossiers quand il le faut, même à l'appel des hôtesses. Ces dernières semblent parfois désemparées par le refus de ces passagers. Enfin, tout cela crispe, particulièrement sur des long courriers et en vol de nuit.

On voit bien que la rentabilité prime, moins d'espace pour plus de passagers, plus de fric donc... et cela dégrade les rapports sociaux. Ne nous étonnons pas de certains incidents comme celui rapporté par la presse.

Par Ma_vie_sans_moi le 29/08/2014 à 10:45


Big millions : S'il est vrai qu'on s'attend à une rentrée chaude du PS à La Rochelle, ça cartonne aussi pas mal dans le camp adverse. Ainsi « Jérôme Lavrilleux, menacé d'être exclu de l'UMP en raison de son implication dans l'affaire Bygmalion, a averti que s'il était exclu il "parlerait"... » (AFP 29/08/14) – Parler, grand Dieu ! Il y a donc des petits secrets à l'UMP et de hautes personnalités compromises sans qu'on nous mette dans la confidence ?



Château Miraval : C'est la villa de Provence où se sont installés Brad Pitt et Angélina Jolie depuis quelques temps. A considérer la photo de ce domaine viticole, il s'agirait plutôt d'un village que d'une villa. N'importe. Discrètement, nous informe-t-on, ils viennent de s'y marier et entendent y passer le plus clair de leur temps. Échange de bons procédés, nous, c'est Johnny qui vit à Los Angeles avec sa femme. Je me demande quand même si les Amerlocs ne sont pas un peu lésés ? :o)



L'Écosse face à son destin : A trois semaines du référendum qui doit décider de l'indépendance ou non d'un des états du Royaume Unis, le débat fait rage. David Cameron s'est rendu à Glasgow pour exhorter les Écossais à sauver une union vieille de 300 ans et profitable à toutes les parties selon lui. Un test grandeur nature pour les régions de France, d'Italie ou d'Espagne, entre autres, qui aspirent à voler de leurs propres ailes en Europe et dans le monde ?



Bain de sang : L'EI progresse. Exécution sommaire de 160 soldats syriens et détention de 43 Casques Bleus. L'occident regarde impuissant et médusé. Obama s'interroge (à moins qu'il ne soit en voie de Ponce-Pilatation ?). En Irak, comme on a peu de distractions dans les villes passées sous le contrôle du califat, on assiste aux exécutions arbitraires des civils en place publique. Égorgement, décapitation, lapidation, crucifixion, le spectacle ne manque pas de variété. Mais, c'est vrai, le dénoncer, c'est, comme dit Benjamin Biolay, de l'islamophobie !



Sus à la Morano :  Les femmes voilées ont quand même le droit de se bronzer le haut de la raie du cul ! (A condition de ne pas la montrer aux canards !)

picture.php?strid=bf623e0c2229fc9e6a7ede



Par OneStepCloser le 29/08/2014 à 08:20

Je garde à nouveau pendant les vacances cette petite perruche inséparable dont j'avais déjà parlé ici.
Elle est toute seule maintenant ... conformément à mes prédictions, elle a épuisé sa petite copine, la perruche Catherine qui a fini par décéder ... Ce que j'aimerais avoir moins souvent raison ...
Enfin ... elle est de retour.
Quand elle est arrivée elle n'arrêtait pas de tweeter des âneries pour attirer mon attention, elle me cassait les oreilles, "tweeet tweet tweet, tweet tweet, tweet , tweeeeeeeet", et elle relayait aussi toutes les sottises d'une perruche Callopsite qui tweet elle aussi, à tort et à travers, à longueur de journée sur un balcon de ma rue.
Parfois j'ai eu envie de l'attraper dans ma main et de la serrer très fort (pchouiiik) pour la calmer .... très durablement.

Mais j'ai trouvé une solution plus pacifique, dès qu'elle se mettait à tweeter, je l'ignorais superbement en lui tournant le dos et en restant le plus silencieux possible, pour qu'elle comprenne qu'elle n'obtiendrait aucune attention de ma part tant qu'elle continuerait à m'inonder de tout ses tweets aussi stridents qu'idiots.
Petit à petit, elle s'est calmée, a compris que ça ne servait à rien, elle ne tweet plus sauvagement mais s'exprime gentillement, sans relayer de tweets extérieurs exaspérants, un parfait petit oiseau, doux calme et en cruel manque d'affection, qu'elle va chercher maintenant en se glissant très douillettement sous mes T-Shirt, voilà qui est plus acceptable, très acceptable même.

Et du coup j'ai développé une résistance aux tweets, suffisamment pour revenir ici et supporter les perruches qui sévissent sur le JDI.
Malheureusement, celles-là disposent de toute l'attention qu'elles veulent, alors ... Impossible d'appliquer sur elles la même stratégie, il faudrait le faire collectivement pour que ça fonctionne.
Si seulement on pouvait les ignorer quelques temps, je suis certain qu'elles se remettraient à utiliser leurs cervelles plutôt que de relayer inlassablement des tweets sans intérêts qu'on a soit déjà entendu, soit qu'on se serait bien passé d'entendre en premier lieu.

Enfin bon ... c'est la vie, il y aura toujours des vociférateurs impénitents ...




Par Felix-Culpa le 29/08/2014 à 07:30

picture.php?strid=d85021acb7a03367233543

Ormegris vous envoie ses amicales salutations de chez son cousin Polyphème...